Action clé 1 – Mobilité des individus

SE

Les projets de mobilité permettent aux établissements scolaires d’offrir à leurs enseignants et à d’autres membres du personnel éducatif l’opportunité d’acquérir de nouvelles compétences en rapport avec les besoins de l’école. La direction de l’établissement scolaire doit jouer un rôle actif dans la planification, le soutien et le suivi du projet de mobilité.

Types de mobilité

Les projets de mobilité peuvent inclure une ou plusieurs des activités suivantes :

  • missions d’enseignement dans une école partenaire à l’étranger ;
  • activités de formation visant à soutenir le développement professionnel des enseignants, des chefs d’établissement et d’autres membres du personnel éducatif par :
    • la participation à des cours structurés ou à des évènements de formation à l’étranger ;
    • des périodes d’observation en situation de travail à l’étranger dans une école partenaire ou dans une autre organisation pertinente active dans le domaine de l’enseignement scolaire.

Les projets de mobilité s’étendent sur une durée d’un à deux ans. La durée des activités peut varier entre 2 jours et 2 mois (hors voyage).

Bénéficiaires

Le programme Erasmus+ a introduit une logique résolument institutionnelle dans l’organisation des mobilités : c’est désormais l’établissement scolaire qui dépose un dossier de candidature et organise les périodes de mobilité pour son personnel. Les particuliers ne peuvent pas directement solliciter une subvention à l’Agence nationale.

La candidature peut également être déposée par le coordinateur d’un consortium national. Dans ce cas, tous les membres du consortium doivent être issus du même pays et être identifiés au moment de la demande de subvention.

Un consortium doit inclure au moins 3 organisations (le coordinateur et au moins deux écoles). Les écoles du consortium doivent avoir un lien organisationnel avec l’organisation remplissant le rôle de coordinateur du consortium. Une école ne peut pas être elle-même coordinateur d’un consortium.

Objectifs

Un projet de mobilité ne doit pas nécessairement répondre directement aux priorités européennes définies par le programme Erasmus+, mais doit s’inscrire dans le cadre d’une stratégie à long terme de développement et de modernisation de l’établissement candidat – le Plan de développement européen.

La mobilité correspond donc à un besoin de formation du personnel, clairement identifié par rapport aux objectifs de développement de l’établissement. Elle doit contribuer à améliorer la qualité de l’enseignement dispensé et à développer la dimension internationale de l’établissement.

Pour garantir et maximiser l’impact de ces activités sur le développement professionnel de l’ensemble du personnel, les établissements scolaires doivent s’assurer qu’au terme de l’activité de mobilité, les compétences acquises par leur personnel seront diffusées à travers tout l’établissement et intégrées dans leur pratique pédagogique.

Candidature

Le dépôt de candidature se fait auprès de l’agence nationale du porteur de projet, au plus tard le 2 février 2017 à 12h00 (heure de Bruxelles) pour les projets débutant le 1er juin de la même année.

Au stade de la candidature, les établissements scolaires candidats devront fournir le nombre estimé, les types et les pays de destination des activités de mobilité prévues. Dès lors que l’agence nationale a sélectionné le projet de mobilité et confirmé le budget demandé, les établissements scolaires bénéficiaires peuvent commencer à sélectionner les participants et organiser les détails des activités.

Erasmus+ et le Royaume-Uni : ‘business as usual’ pour les activités en cours et pour les candidatures de l’appel 2018

Le gouvernement du Royaume-Uni vient de confirmer que les subventions accordées dans le cadre du programme Erasmus+ continueront d’être garanties, même au cas où les engagements financiers dépasseraient la date où le Royaume-Uni sortira de l’UE.
Jusqu’au moment du ‘Brexit‘, le Royaume-Uni reste encore un état membre à part entière de l’Union européenne.

Dans la pratique, cela signifie que :

  • Les organisations britanniques peuvent participer comme d’habitude aux projets Erasmus+ qui seront annoncés prochainement sous l’appel à candidatures 2018.
  • Les futurs projets britanniques sélectionnés en 2017 recevront leur cofinancement pour toute leur durée prévue.
  • Les bénéficiaires actuels devraient mener à terme leurs projets avec leurs partenaires comme prévu.

Les candidats à des projets Erasmus+ sous l’appel 2018 peuvent donc préparer leurs candidatures comme par le passé.
Le Trésor du Royaume-Uni s’engage à financer les projets sélectionnés avant le départ du Royaume-Uni de l’UE, même si ce financement se poursuit au-delà de la date de sortie.

Par la suite, évidemment, l’accès au programme Erasmus+ après le ‘Brexit’ sera sujet à discussion dans le cadre de prochaines négociations.


Pour les informations les plus récentes :

  • Article 50 update, la page web de l’agence nationale britannique pour le programme Erasmus+.

Séminaire de contact eTwinning à Reykjavik

Du 18 au 20 novembre 2016, les Bureaux d’assistance eTwinning des pays nordiques et du BENELUX organisent un séminaire de contact eTwinning commun à Reykjavik.

Thème

Digital Storytelling

Objectif

Au cours du séminaire, les participants auront l’occasion :

  • d’entrer en contact avec d’autres enseignants et de trouver des partenaires de projet ;
  • d’assister à des présentations d’exemples de bonnes pratiques ;
  • d’assister à des discours d’experts et des ateliers pratiques autour du thème du « Digital Storytelling »
  • d’apprendre à planifier, enregistrer et gérer un projet eTwinning ;
  • de découvrir les outils de la plateforme eTwinning.
Public cible

Le séminaire de contact est ouvert à tous les enseignants de l’enseignement secondaire intéressés à se lancer dans un projet européen eTwinning utilisant la méthode du « digital storytelling« .

Pays participants

Belgique, Danemark, Finlande, Islande, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Suède

Candidature

La participation est gratuite. Les frais d’inscription et d’hébergement sont intégralement pris en charge par Anefore. Les frais de transport seront remboursés.
Les personnes souhaitant poser leur candidature ou recevoir de plus amples informations sont priées de nous contacter au 247-85286 ou par e-mail à sacha.dublin@anefore.lu.

Date limite d’inscription : au moins 2 mois avant le début de l’évènement.


Date:

Du 18 novembre 2016

Au 20 novembre 2016

Lieu:

Reykjavik

Training without borders

Formulaire de candidature – KA1 – Mobilité des individus

Description du document Langue
Formulaire de candidature – KA1 – Mobilité des individus