Action clé 1 – Mobilité des individus

SE

Les projets de mobilité permettent aux établissements scolaires d’offrir à leurs enseignants et à d’autres membres du personnel éducatif l’opportunité d’acquérir de nouvelles compétences en rapport avec les besoins de l’école. La direction de l’établissement scolaire doit jouer un rôle actif dans la planification, le soutien et le suivi du projet de mobilité.

Types de mobilité

Les projets de mobilité peuvent inclure une ou plusieurs des activités suivantes :

  • missions d’enseignement dans une école partenaire à l’étranger ;
  • activités de formation visant à soutenir le développement professionnel des enseignants, des chefs d’établissement et d’autres membres du personnel éducatif par :
    • la participation à des cours structurés ou à des évènements de formation à l’étranger ;
    • des périodes d’observation en situation de travail à l’étranger dans une école partenaire ou dans une autre organisation pertinente active dans le domaine de l’enseignement scolaire.

Les projets de mobilité s’étendent sur une durée d’un à deux ans. La durée des activités peut varier entre 2 jours et 2 mois (hors voyage).

Bénéficiaires

Le programme Erasmus+ a introduit une logique résolument institutionnelle dans l’organisation des mobilités : c’est désormais l’établissement scolaire qui dépose un dossier de candidature et organise les périodes de mobilité pour son personnel. Les particuliers ne peuvent pas directement solliciter une subvention à l’Agence nationale.

La candidature peut également être déposée par le coordinateur d’un consortium national. Dans ce cas, tous les membres du consortium doivent être issus du même pays et être identifiés au moment de la demande de subvention.

Un consortium doit inclure au moins 3 organisations (le coordinateur et au moins deux écoles). Les écoles du consortium doivent avoir un lien organisationnel avec l’organisation remplissant le rôle de coordinateur du consortium. Une école ne peut pas être elle-même coordinateur d’un consortium.

Objectifs

Un projet de mobilité ne doit pas nécessairement répondre directement aux priorités européennes définies par le programme Erasmus+, mais doit s’inscrire dans le cadre d’une stratégie à long terme de développement et de modernisation de l’établissement candidat – le Plan de développement européen.

La mobilité correspond donc à un besoin de formation du personnel, clairement identifié par rapport aux objectifs de développement de l’établissement. Elle doit contribuer à améliorer la qualité de l’enseignement dispensé et à développer la dimension internationale de l’établissement.

Pour garantir et maximiser l’impact de ces activités sur le développement professionnel de l’ensemble du personnel, les établissements scolaires doivent s’assurer qu’au terme de l’activité de mobilité, les compétences acquises par leur personnel seront diffusées à travers tout l’établissement et intégrées dans leur pratique pédagogique.

Candidature

Le dépôt de candidature se fait auprès de l’agence nationale du porteur de projet, au plus tard le 2 février 2017 à 12h00 (heure de Bruxelles) pour les projets débutant le 1er juin de la même année.

Au stade de la candidature, les établissements scolaires candidats devront fournir le nombre estimé, les types et les pays de destination des activités de mobilité prévues. Dès lors que l’agence nationale a sélectionné le projet de mobilité et confirmé le budget demandé, les établissements scolaires bénéficiaires peuvent commencer à sélectionner les participants et organiser les détails des activités.

L’enseignement des langues étrangères – le Luxembourg s’y connaît !

Nouvelle publication Eurydice:
Brief Key data on Teaching Languages at School in Europe – 2017 edition

Le 26 septembre 2017, pour la Journée Internationale des Langues, le réseau européen Eurydice a publié un dossier qui correspond parfaitement au cadre de l’éducation nationale du Luxembourg et plus précisément à la politique linguistique nationale qui continue à se développer d’année en année.

En effet, ce dossier reprend les idées pertinentes du rapport portant le même nom qui fut publié en mai de cette année. Le rapport Key Data on Language Teaching at School in Europe – 2017 edition offre une panoplie de données sur les politiques de l’enseignement de langues étrangères exécutées dans les différents systèmes scolaires en Europe.

Le résumé qui vient de sortir contient les résultats majeurs du rapport et les connecte en même temps à des recherches scientifiques récentes et des documents de politiques européennes. Il cherche à inspirer et faire naître de nouvelles idées afin de surmonter ces défis quotidiens liés à un manque de compréhension interculturelle qui – souvent – est renforcé par l’aspect linguistique.

La publication est basée sur cinq sujets clés issus des politiques linguistiques européennes et nationales :

  • l’« objectif de Barcelone » ;
  • l’éventail des langues étrangères enseignées et étudiées dans les écoles en Europe ;
  • la qualité de l’enseignement de langues étrangères, avec un accent particulier sur le corps enseignant ;
  • les attentes quant au niveau d’acquisition et de réussite dans le domaine en question
  • mesures de soutien linguistique dans le but de faciliter l’intégration des étudiant(e)s migrant(e)s nouvellement arrivé(e)s.

Séminaire de contact eTwinning au Danemark

Du 23 au 25 novembre 2017, les Bureaux d’assistance eTwinning des pays nordiques et du BENELUX organisent un séminaire de contact eTwinning commun à Hillerød (Danemark).

Thème

Media Literacy in a time of fake news

Objectif

Au cours du séminaire, les participants auront l’occasion :

  • d’entrer en contact avec d’autres enseignants et de trouver des partenaires de projet ;
  • d’assister à des présentations d’exemples de bonnes pratiques ;
  • d’assister à des discours d’experts et des ateliers pratiques autour du thème de l’enseignement au médias
  • d’apprendre à planifier, enregistrer et gérer un projet eTwinning ;
  • de découvrir les outils de la plateforme eTwinning.
Public cible

Le séminaire de contact est ouvert à tous les enseignants de l’enseignement secondaire intéressés à se lancer dans un projet européen eTwinning au sujet de l’enseignement aux médias.

Pays participants

Belgique, Danemark, Finlande, Islande, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Suède

Candidature

La participation est gratuite. Les frais d’inscription et d’hébergement sont intégralement pris en charge par Anefore. Les frais de transport seront remboursés.
Les personnes souhaitant poser leur candidature ou recevoir de plus amples informations sont priées de nous contacter au 247-85286 ou par e-mail à sacha.dublin@anefore.lu.

Date limite d’inscription : au moins 2 mois avant le début de l’évènement.


Date:

Du 23 novembre 2017

Au 25 novembre 2017

Lieu:

Hillerød (Danemark)

Projet ERASMUS + « Bridges to the future » du Lycée du Nord de Wiltz

Découvrez le projet ERASMUS + « Bridges to the future » du Lycée du Nord de Wiltz, lauréat du meilleur projet à caractère social lors des « PM Awards » organisés par les « Jonk Entrepreneuren ».

Site web du projet

Site web du projet

Description du projet

Description du projet

 

Formulaire de candidature – KA1 – Mobilité des individus (2ième appel)

Description du document Langue
Formulaire de candidature – KA1 – Mobilité des individus (2ième appel)