Enseignement supérieur

HE

Le programme Erasmus+ vise à moderniser les systèmes d’enseignement supérieur, accroître l’excellence de l’enseignement supérieur européen et contribuer à la réalisation d’un espace européen de l’enseignement supérieur. Il permet aux étudiants et au personnel de l’enseignement supérieur de développer leurs compétences grâce à des périodes de mobilités à l’étranger. Il favorise les coopérations transnationales entre établissements d’enseignement supérieur (EES), ainsi que la collaboration avec le monde de l’entreprise.

Le programme Erasmus+ pour l’enseignement supérieur s’attache prioritairement à la réalisation des objectifs suivants :

  • contribuer aux objectifs de modernisation et d’internationalisation de l’enseignement supérieur, qui comprennent cinq priorités :
    • augmenter les niveaux de qualification pour former les diplômés et les chercheurs dont l’Europe a besoin ;
    • améliorer la qualité et la pertinence de l’enseignement supérieur ;
    • relever la qualité grâce à la mobilité et à la coopération transnationale ;
    • faire le lien entre l’enseignement supérieur, la recherche et les entreprises pour favoriser l’excellence et le développement régional
    • améliorer la gouvernance et le financement ;
  • appuyer la mise en œuvre de la communication de 2013 sur l’ouverture de l’éducation, en encourageant la conception de nouveaux modes d’enseignement.

Le programme favorise ainsi :

  • les actions de mobilité dans un autre pays pour les étudiants, les enseignants et le personnel administratif des établissements et institutions d’enseignement supérieur pour des périodes d’études ou de stage pour les étudiants, respectivement des mobilités de formation ou des missions d’enseignement pour le personnel (Action clé 1) ;
  • les actions de coopération par le biais des partenariats stratégiques, des alliances de la connaissance ou des projets de développement des capacités (Action clé 2) ;
  • les actions de soutien à la réforme des politiques visant à moderniser l’enseignement supérieur à l’échelle européenne (Action clé 3).

La Charte Erasmus+ pour l’enseignement supérieur

Pour participer aux différentes actions du programme, les établissements de l’enseignement supérieur (EES) issus des pays participants doivent être titulaires de la Charte Erasmus+ pour l’Enseignement supérieur (ECHE).

Cette charte définit le cadre qualitatif des coopérations européennes et internationales des EES, renforce les actions du programme Erasmus+ concernant l’enseignement supérieur et favorise ainsi la modernisation et l’internationalisation de l’enseignement supérieur.

Par l’ECHE, les EES confirment que leur participation au programme Erasmus+ s’inscrit dans le cadre général de leur stratégie de modernisation et d’internationalisation. Conformément aux principes de cette stratégie, ils s’engagent à reconnaître le rôle de la mobilité des étudiants et du personnel et à soutenir des projets de coopération visant à améliorer l’offre de formation proposée aux étudiants.

Chaque année, la Commission européenne publie un appel à propositions vers février-mars.

La liste des ESS titulaires de la Charte est publiée et mise à jour sur le site de la Commission européenne.

La validité de l’ECHE s’étend à toute la période 2014-2020.

Les EES des pays partenaires ne sont pas concernés par l’ECHE, mais les exigences règlementaires pour les accords bilatéraux sont renforcées pour les mobilités en provenance ou à destination des pays tiers.


Le Processus de Bologne

Le processus de Bologne a pour objectif de mettre en place un espace européen de l’enseignement supérieur. Destiné à favoriser la mobilité, la lisibilité et l’attractivité de l’espace européen de l’enseignement supérieur (EEES), le processus de Bologne se construit autour de 3 grands principes :

  • organiser des études en 3 cycles (Licence – Master – Doctorat) ;
  • développer les outils de la reconnaissance académique et professionnelle (ECTS, supplément au diplôme Europass, European Qualifications Framework) ;
  • mettre en place une démarche qualité.

Par ailleurs, les conférences ministérielles successives ont précisé les orientations et consolidé les réformes autour de plusieurs thématiques:

  • la mobilité ;
  • l’approche centrée sur l’étudiant et les compétences ;
  • la validation des acquis de l’expérience ;
  • la formation tout au long de la vie ;
  • les cadres de qualifications européens et nationaux ;
  • l’employabilité ;
  • la dimension sociale ;
  • la promotion de la dimension européenne de l’enseignement supérieur ;
  • la promotion de l’attractivité de l’espace européen de l’enseignement supérieur avec les établissements et les étudiants ;
  • le rapprochement avec l’espace européen de la recherche ;
  • la dimension internationale.

Pour plus d’informations

Erasmus+ et le Royaume-Uni : ‘business as usual’ pour les activités en cours et pour les candidatures de l’appel 2018

Le gouvernement du Royaume-Uni vient de confirmer que les subventions accordées dans le cadre du programme Erasmus+ continueront d’être garanties, même au cas où les engagements financiers dépasseraient la date où le Royaume-Uni sortira de l’UE.
Jusqu’au moment du ‘Brexit‘, le Royaume-Uni reste encore un état membre à part entière de l’Union européenne.

Dans la pratique, cela signifie que :

  • Les organisations britanniques peuvent participer comme d’habitude aux projets Erasmus+ qui seront annoncés prochainement sous l’appel à candidatures 2018.
  • Les futurs projets britanniques sélectionnés en 2017 recevront leur cofinancement pour toute leur durée prévue.
  • Les bénéficiaires actuels devraient mener à terme leurs projets avec leurs partenaires comme prévu.

Les candidats à des projets Erasmus+ sous l’appel 2018 peuvent donc préparer leurs candidatures comme par le passé.
Le Trésor du Royaume-Uni s’engage à financer les projets sélectionnés avant le départ du Royaume-Uni de l’UE, même si ce financement se poursuit au-delà de la date de sortie.

Par la suite, évidemment, l’accès au programme Erasmus+ après le ‘Brexit’ sera sujet à discussion dans le cadre de prochaines négociations.


Pour les informations les plus récentes :

  • Article 50 update, la page web de l’agence nationale britannique pour le programme Erasmus+.

Conférence annuelle Anefore

Anefore a le plaisir de vous inviter à sa  conférence annuelle Erasmus+ le jeudi 10 décembre 2015 au Lycée technique de Lallange .

En amont de la conférence, Anefore organise un atelier d’information sur l’appel à propositions 2016 du programme Erasmus+.
La conférence sera suivie d’un cocktail dînatoire.

Merci de bien vouloir confirmer votre présence en remplissant la fiche d’inscription en ligne ci-contre au plus tard pour le lundi 7 décembre 2015.


Programme

16h00 – Accueil des participants à l’atelier

16h15 – Atelier d’information sur le programme Erasmus+

  • Présentation des grandes lignes du programme
  • Nouveautés et changements liés à l’appel à propositions 2016
  • Questions réponses

18h00 – Accueil des participants à la conférence

18h30 – Conférence

  • Allocution de bienvenue par Gérard Zens – Président de Anefore
  • Erasmus+ 2015 au Luxembourg par Christine Pegel – Directrice de Anefore
  • Remise des trophées Erasmus+ aux projets « Education et Formation » 2015
  • Présentation des témoignages vidéo eTwinning
  • Remise des prix aux lauréats du Label de qualité eTwinning 2015
  • Remise du Label européen des langues aux lauréats du concours 2014-2015
  • Allocution de clôture par Claude Meisch – Ministre de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse et Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche
Date:

Du 10 décembre 2015

Au 10 décembre 2015

Lieu:

Lycée technique de Lallange
Boulevard Hubert Clément
L-4064 Esch-sur-Alzette

International Credit Mobility – Guide de référence pour les institutions sélectionnées

Description du document Langue
International Credit Mobility – Guide de référence pour les institutions sélectionnées

Formulaire de candidature – KA1 – Mobilité des individus (entre pays du programme et pays partenaires)

Description du document Langue
Formulaire de candidature – KA1 – Mobilité des individus (entre pays du programme et pays partenaires)