Action clé 2 – Coopération et partenariats

VET

Le programme Erasmus+ soutient le développement de partenariats qui permettent la coopération entre acteurs pertinents pour le secteur de l’enseignement et de la formation professionnels (EFP), afin de coopérer, d'échanger de bonnes pratiques dans des domaines d'intérêt commun, de développer ou de transférer des pratiques innovantes et d'améliorer la qualité de l’EFP dans toute l’Europe. Les activités soutenues par les partenariats stratégiques pour l’EFP peuvent relever soit du secteur de l’EFP, soit de plusieurs secteurs de l’éducation, de la formation ou de la jeunesse. Il peut s’agir de projets de petite envergure portant sur des échanges de bonnes pratiques ou de projets de grande envergure visant le transfert ou le développement de méthodologies innovantes concernant l’EFP.

Types de projets

Il existe 2 types de partenariats selon les objectifs du projet :

  • les partenariats stratégiques pour l’innovation, qui sont des projets de coopération dont le but est d’élaborer des productions novatrices et/ou de se consacrer à la diffusion et à l’exploitation de produits existants récents ou d’idées novatrices;
  • les partenariats stratégiques pour l’échange de bonnes pratiques, qui sont des projets de coopération visant à permettre aux organisations impliquées de développer et de renforcer des réseaux, d’accroître leur capacité à fonctionner au niveau transnational, d’échanger et de confronter des idées, pratiques et méthodes.
Priorités

Pour être financés, les partenariats stratégiques pour le secteur de l’EFP doivent aborder soit au moins une priorité horizontale du programme Erasmus+ ou au moins une priorité spécifique définie par la Commission européenne pour le secteur de l’EFP, à savoir :

  • établir des partenariats entre le monde de l’éducation et le monde de l’emploi ;
  • améliorer la pertinence de l’offre d’EFP pour le marché du travail et réduire les décalages entre l’offre et la demande de compétences et les pénuries de compétences dans les secteurs économiques grâce à une adaptation des programmes d’enseignement et des profils de qualification ;
  • améliorer la transparence et la confiance mutuelle entre les systèmes d’EFP grâce à une mise en œuvre des recommandations de l’ECVET et du CERAQ ;
  • encourager la promotion d’un EFP continu facilement accessible et axé sur la carrière professionnelle ;
  • promouvoir le développement des aptitudes et compétences des enseignants et des formateurs ;
  • aligner les politiques en matière d’EFP sur les stratégies nationales, régionales ou locales de développement économique.

Les établissements peuvent coopérer avec des entreprises, des partenaires sociaux et des autorités locales ou régionales afin d’adapter les services d’EFP proposés aux besoins des marchés du travail national et européen.

La coopération internationale avec des acteurs clés, dont peuvent également faire partie des établissements d’enseignement supérieur et de formation permanente, contribuera à la diffusion d’approches innovantes et à l’amélioration de l’EFP en Europe.

Modalités pratiques

Les partenariats impliquent au moins 3 organisations de 3 pays différents (pays participant au programme Erasmus+). Des organisations issues de pays partenaires peuvent également participer, si leur expertise et implication signifie une plus-value concrète pour la réalisation du projet.

La durée d’un partenariat stratégique se situe entre 12 mois et 36 mois. La durée du projet doitêtre choisie au stade de la demande. À titre exceptionnel, la durée peut être rallongée, à la demande du bénéficiaire et avec l’accord de l’agence nationale, de 6 mois maximum, pour autant que la durée totale n’excède pas 3 ans.

La gestion financière du projet est assurée par le coordinateur du projet. La subvention maximale accordée aux partenariats stratégiques est définie en multipliant la durée du projet (en mois) par 12 500 EUR, avec un maximum de 450 000 euros pour des projets d’une durée de 36 mois.

Candidature

Le dépôt de candidature se fait auprès de l’agence nationale de l’organisation coordinatrice du projet, au plus tard le 29 mars 2017 à 12h00 (heure de Bruxelles) pour les projets débutant entre le 1er septembre et le 31 décembre de la même année.

Rapport Eurydice – Recommended Annual Instruction Time in Full-time Compulsory Education in Europe

Le réseau Eurydice vient de publier un nouveau rapport, «Recommended Annual Instruction Time in Full-time Compulsory Education in Europe ».

Ce rapport étudie le temps d’instruction minimum recommandé dans l’éducation générale obligatoire pour l’année scolaire 2016/17. La publication couvre 42 systèmes d’éducation et inclut des diagrammes illustrant les données par pays et par cours.

Le rapport offre un aperçu comparatif qui reprend les changements de politique ayant eu lieu au niveau du temps d’enseignement minimum recommandé ainsi que sa distribution à travers les pays.

Il se concentre surtout sur le temps d’enseignement minimum alloué aux cours liés aux priorités européennes: lire, écrire, littérature, enseignement de langues étrangères, mathématiques, sciences naturelles, éducation physique et santé.

Pour les mathématiques et les sciences naturelles, le rapport compare le temps d’enseignement rapporté par les enseignant(e)s et les apprenant(e)s dans les études TIMSS (Trends in International Mathematics and Science Study) et PISA (Programme for International Student Assessment), avec le minimum recommandé par les autorités de l’éducation.


Rapport Eurydice – « Recommended Annual Instruction Time in Full-time Compulsory Education in Europe » 

Séminaire de contact eTwinning à Reykjavik

Du 18 au 20 novembre 2016, les Bureaux d’assistance eTwinning des pays nordiques et du BENELUX organisent un séminaire de contact eTwinning commun à Reykjavik.

Thème

Digital Storytelling

Objectif

Au cours du séminaire, les participants auront l’occasion :

  • d’entrer en contact avec d’autres enseignants et de trouver des partenaires de projet ;
  • d’assister à des présentations d’exemples de bonnes pratiques ;
  • d’assister à des discours d’experts et des ateliers pratiques autour du thème du « Digital Storytelling »
  • d’apprendre à planifier, enregistrer et gérer un projet eTwinning ;
  • de découvrir les outils de la plateforme eTwinning.
Public cible

Le séminaire de contact est ouvert à tous les enseignants de l’enseignement secondaire intéressés à se lancer dans un projet européen eTwinning utilisant la méthode du « digital storytelling« .

Pays participants

Belgique, Danemark, Finlande, Islande, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Suède

Candidature

La participation est gratuite. Les frais d’inscription et d’hébergement sont intégralement pris en charge par Anefore. Les frais de transport seront remboursés.
Les personnes souhaitant poser leur candidature ou recevoir de plus amples informations sont priées de nous contacter au 247-85286 ou par e-mail à sacha.dublin@anefore.lu.

Date limite d’inscription : au moins 2 mois avant le début de l’évènement.


Date:

Du 18 novembre 2016

Au 20 novembre 2016

Lieu:

Reykjavik

Training without borders

Formulaire de demande d’accréditation – KA1 – Mobilité des individus

Description du document Langue
Formulaire de demande d’accréditation – KA1 – Mobilité des individus