Action clé 1 – Mobilité des individus à des fins d’éducation et de formation

Les projets de mobilité permettent aux organisations du secteur de l’éducation des adultes d’offrir aux apprenants adultes ayant moins d'opportunités (en particulier les apprenants adultes à bas niveau de qualification*), formateurs et membres du personnel de développer leurs compétences en effectuant des stages ou des formations dans un autre pays européen. La mobilité d’apprentissage vise ainsi à améliorer la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage sous toutes leurs formes, tout en veillant à leur adéquation avec les besoins du marché du travail et de la société en général.

* Les personnes qui n’ont pas accès aux études du cycle supérieur de l’enseignement secondaire général et professionnel, ainsi que les personnes qui ont complété avec succès moins de 5 années de formation secondaire ou professionnelle sont considérées comme des apprenants adultes à bas niveau de qualification au Luxembourg.

Opportunités

Les apprenants et le personnel peuvent participer à une ou plusieurs des activités de mobilité suivantes :

1. Les mobilités de groupe d’apprenants adultes (au moins deux)
Les activités peuvent inclure une combinaison de diverses méthodes d’apprentissage formelles, informelles et non formelles, telles que

  • l’apprentissage en équipe
  • l’apprentissage en milieu professionnel
  • le volontariat et d’autres approches innovantes.

Le contenu des activités de mobilité de groupe doit être axé sur les compétences clés et les aptitudes participatives des apprenants adultes ou sur les dimensions numériques, de durabilité environnementale, d’inclusion et de diversité.

2. Les mobilités individuelles d’apprenants adultes 
Grâce à un programme d’apprentissage individuel défini avant le début de l’activité de mobilité, les apprenants passent un certain temps à l’étranger dans une organisation d’accueil pour améliorer leurs connaissances et leurs compétences. Le programme peut comprendre une combinaison de diverses méthodes d’apprentissage formelles, informelles et non formelles, y compris

  • l’apprentissage en classe
  • l’apprentissage en milieu professionnel
  • l’observation en situation de travail et d’autres approches innovantes.

Les mobilités individuelles et de groupe d’apprenants adultes peuvent durer entre 2 et 30 jours (hors voyage).

Les participants éligibles sont les apprenants adultes ayant moins d’opportunités, en particulier les adultes à bas niveau de qualification*. Les apprenants participants doivent être inscrits à un programme d’éducation des adultes dans l’organisation d’envoi.

*Les personnes qui n’ont pas accès aux études du cycle supérieur de l’enseignement secondaire général et professionnel, ainsi que les personnes qui ont complété avec succès moins de 5 années de formation secondaire ou professionnelle sont considérées comme des apprenants adultes à bas niveau de qualification au Luxembourg.

3. Les mobilités pour le personnel peuvent être

  • les missions d’enseignement dans une organisation partenaire à l’étranger
  • les activités de formation à l’étranger, sous forme de formation structurée ou de période d’observation dans une institution partenaire active dans l’éducation des adultes ou une autre organisation pertinente.

La durée de mobilité des formateurs et des membres du personnel de l’éducation des adultes peut varier entre 2 jours et 2 mois (hors voyage) pour les activités de formation et entre 2 jours et 1 an pour les missions d’enseignement.

Les mobilités du personnel doivent s’inscrire dans une stratégie à long terme de développement et de modernisation de l’organisation et correspondre à des besoins de formation du personnel clairement définis. L’établissement d’envoi garantit la reconnaissance des acquis d’apprentissage des participants et la diffusion des résultats auprès des autres membres du personnel.

Outre la mobilité physique, toutes les activités de mobilité des apprenants et du personnel peuvent être combinées avec des activités virtuelles. Les durées minimales et maximales spécifiées ci-dessus s’appliquent à la mobilité physique.

4. Autres activités subventionnées incluent :

  • l’invitation d’experts de l’étranger qui peuvent contribuer à améliorer l’enseignement, la formation et l’apprentissage dans l’organisation d’accueil (entre 2 et 60 jours)
  • l’accueil des enseignants en formation qui souhaitent effectuer un stage à l’étranger (entre 10 jours et un an)
  • les visites préparatoires pour améliorer l’inclusivité, la portée et la qualité des activités de mobilité.
Bénéficiaires

Le programme Erasmus+ a introduit une logique résolument institutionnelle dans l’organisation des mobilités : c’est l’organisation qui dépose un dossier de candidature pour l’ensemble des mobilités de ses apprenants adultes et de son personnel – enseignants, formateurs, éducateurs, responsables de structures, conseillers, animateurs.

Les particuliers ne peuvent pas directement solliciter une subvention à l’Agence nationale.

La candidature peut également être déposée par le coordinateur d’un consortium national. Dans ce cas, tous les membres du consortium doivent être issus du même pays et être identifiés au moment de la demande de subvention. Un consortium doit inclure au moins 2 établissements d’éducation des adultes.

Candidature

Les demandes pour des subventions peuvent être soumises selon deux procédures :

  • les candidatures annuelles des organisations accréditées
  • les candidatures standards pour toutes les organisations sans accréditation.

Le dépôt de candidature se fait auprès de l’agence nationale du porteur de projet, au plus tard le 11 mai 2021 à 12h00 (heure de Bruxelles) pour les projets débutant le 1er septembre de la même année (projets accrédités) et entre le 1er septembre et le 31 décembre (projets à court terme).

Les organisations titulaires d’une accréditation Erasmus ne peuvent pas postuler pour des projets à court terme, tandis que les organisations non-accréditées doivent d’abord participer avec succès à l’appel à propositions pour les accréditations avant de pouvoir postuler pour un projet de mobilité accrédité.

Les projets de mobilité accrédités pour les apprenants adultes et le personnel :

  • ont une durée de 15 mois ; après 12 mois une prolongation à 24 mois peut être demandée
  • débutent le 1er septembre de l’année de la demande de subvention
  • impliquent une organisation d’envoi et au moins une organisation d’accueil à l’étranger
  • candidatures illimitées, mais seulement 1 candidature par appel et par secteur
  • nombre illimité de participants (participants selon plan Erasmus).

Les projets de mobilité à court terme pour les apprenants adultes et le personnel :

  • ont une durée de 6 à 18 mois (maximum 3 candidatures endéans 5 années consécutives)
  • débutent entre le 1er septembre et le 31 décembre de la même année de l’appel à propositions
  • impliquent une organisation d’envoi et au moins une organisation d’accueil à l’étranger
  • ont un nombre limité de 30 participants (hors les visites préparatoires).

Au stade de la candidature, les organisations candidates devront fournir le nombre estimé, les types et les pays de destination des activités de mobilité prévues. Dès lors que l’Agence nationale a sélectionné le projet de mobilité et confirmé le budget demandé, les organisations bénéficiaires peuvent commencer à sélectionner les participants et organiser les détails des activités.

Informations utiles pour la préparation de la candidature

Un projet de mobilité doit s’inscrire dans le cadre d’une stratégie à long terme de développement et de modernisation de l’organisation candidate – le Plan Erasmus

Le plan Erasmus doit montrer une réflexion centrée sur :

  • les besoins de l’organisation en termes de développement de qualité et d’internationalisation, et la manière dont les activités planifiées contribueront à satisfaire ces besoins
  • l’impact escompté sur les apprenants adultes, les enseignants, les formateurs, les autres membres du personnel et l’organisation en général
  • la manière dont l’organisation intégrera les compétences acquises par son personnel dans son programme et/ou son plan de développement.

Éligibilité des coûts liés aux tests COVID sans demande préalable

En vue de faciliter les mobilités physiques à l’étranger dans le cadre des programmes Erasmus+ et Corps européen de solidarité et étant donné que le test COVID est devenu une condition préalable à la mobilité physique, les coûts engendrés par des tests COVID liés au voyage aller-retour peuvent dorénavant être déclarés sous le poste budgétaire « coûts exceptionnels ». L’éligibilité de ces coûts sera évaluée par l’Agence Nationale dans le cadre de l’évaluation du rapport final. Les pièces justificatives (factures) spécifiées à l’Annexe III de la convention de subvention pour le poste budgétaire « coûts exceptionnels » doivent être fournies avec le rapport final.

Le taux de remboursement est fixé à 100% des coûts éligibles réellement encourus.

Les bénéficiaires ont la possibilité de transférer jusqu’à 10% des fonds de toute catégorie budgétaire vers les coûts exceptionnels pour couvrir les coûts liés aux tests COVID. Les transferts ne doivent pas dépasser les 10% du budget global approuvé par l’Agence Nationale. Les transferts vers les coûts exceptionnels sont possibles, même si aucun coût exceptionnel n’a été demandé au moment de la demande. Une demande d’avenant est uniquement nécessaire si le bénéficiaire souhaite allouer plus de 10% des fonds aux coûts exceptionnels.

Connecter le monde par l’apprentissage numérique non formel

Dans le cadre des activités transnationales de coopération, l’agence Erasmus+ roumaine organise un séminaire en ligne au sujet de l’apprentissage numérique non formel « Connector 6.0. – Connecting the world by non-formal digital learning ». La 6ème édition de « Connector » vise à créer un espace virtuel dans lequel les personnes actives dans les domaines de l’éducation et de la formation peuvent se familiariser avec et apprendre à appliquer différentes méthodes de l’apprentissage non formel.

Cette activité se tiendra en ligne du 13 au 16 juillet 2021.

L’activité a pour objectif de promouvoir l’apprentissage non formel en Europe, de renforcer les liens entre l’apprentissage non formel et l’éducation formelle et de créer un espace virtuel collaboratif pour partager des méthodes, des instruments, des pratiques et des idées efficaces pour l’apprentissage numérique non formel.

L’évènement s’adresse aux professionnels de tous les secteurs de l’éducation et de la formation et la langue véhiculaire sera l’anglais.

Les personnes intéressées sont priées de soumettre leur demande de participation par courriel à info@anefore.lu dans les meilleurs délais, et au plus tard pour le 15 juin 2021, en renvoyant le formulaire de candidature complété et signé.


Date:

Du 13 juillet 2021

Au 16 juillet 2021

Guide for experts on quality assessment – Erasmus+

Description du document Langue
Guide for experts on quality assessment – Erasmus+

KA122-ADU – Projets à court terme pour la mobilité des apprenants et du personnel de l’éducation des adultes

Description du document Langue
KA122-ADU – Projets à court terme pour la mobilité des apprenants et du personnel de l’éducation des adultes