Coopération et partenariats

Le programme Erasmus+ soutient le développement de partenariats qui permettent la coopération entre acteurs pertinents pour le secteur de la jeunesse, afin de coopérer, d'échanger de bonnes pratiques dans des domaines d'intérêt commun, de développer ou de transférer des pratiques innovantes et d'améliorer la qualité de l’animation socio-éducative dans toute l’Europe. Les activités soutenues par les partenariats stratégiques du secteur de la jeunesse peuvent relever soit du secteur de la jeunesse, soit de plusieurs secteurs en visant en plus un des secteurs de l’éducation et de la formation. Il peut s’agir de projets de petite envergure portant sur des échanges de bonnes pratiques ou de projets de grande envergure visant le transfert ou le développement de méthodologies innovantes.

Objectif

Les partenariats stratégiques visent à soutenir la conception, le transfert et/ou l’utilisation de pratiques innovantes ainsi que la mise en œuvre d’initiatives communes promouvant la coopération, l’apprentissage par les pairs et les échanges d’expériences au niveau européen.

En fonction des objectifs et de la composition du partenariat stratégique, les projets peuvent être de deux types :

  • Partenariats stratégiques soutenant l’innovation

Les projets doivent élaborer des productions novatrices et/ou s’engager dans des activités intensives de diffusion et d’exploitation de produits existants et nouveaux ou d’idées novatrices.

  • Partenariats stratégiques soutenant l’échange de bonnes pratiques

Le but principal est de permettre à des organisations de mettre en œuvre et de renforcer des réseaux, d’accroître leur capacité à opérer au niveau transnational et de partager et confronter des idées, des pratiques et des méthodes.

Toutes les activités d’un partenariat stratégique doivent avoir lieu dans les pays des organisations participant au projet.
Les activités peuvent aussi se tenir au siège d’une institution de l’UE, même si le projet ne compte aucune organisation participante établie dans le pays où se situe ladite institution.

Priorités

Dans le domaine de la jeunesse, les priorités seront accordées aux actions promouvant la qualité de l’animation socio-éducative.
La priorité sera donnée aux projets:
– soutenant le renforcement des capacités des animateurs de jeunes
– soutenant les animateurs de jeunes à concevoir et à partager des méthodes efficaces pour atteindre les jeunes marginalisés, et à prévenir le racisme et l’intolérance parmi les jeunes
– adressant les risques et opportunités de la digitalisation
– favorisant l’inclusion et l’employabilité des jeunes défavorisés
– renforçant la coopération transsectorielle afin d’améliorer les synergies entre tous les domaines d’actions concernant les jeunes
– facilitant la transition des jeunes à l’âge adulte, notamment en soutenant leur l’intégration sur le marché du travail via l’amélioration de leurs compétences clés
– reconnaissant la valeur et validant le travail socio-éducatif et l’apprentissage non-formel aux niveaux européen, national, régional et local
– favorisant la participation de tous les jeunes dans la vie démocratique et civique en Europe
– permettant aux jeunes d’atteindre les responsables politiques élus
améliorant l’esprit critique et l’éducation aux médias parmi les jeunes
approfondissant la participation politique et sociale des jeunes
– encourageant le volontariat et la citoyenneté active auprès des jeunes
– encourageant le dialogue interculturel et renforçant la connaissance et l’acceptation de la diversité dans la société
– renforçant esprit d’initiative de jeunes en particulier dans le domaine social
– renforçant les liens entre la politique, la recherche et la pratique afin de gagner de meilleures connaissances sur la situation des jeunes et les politiques de la jeunesse
– encourageant l’entrepreneuriat et l’entrepreneuriat social parmi les jeunes et
– permettant à des groupes de jeunes de mettre en pratique leurs idées, notamment par le biais d’entreprises sociales dans le cadre d’une initiative de jeunes transnationale.

Bénéficiaires

Les partenariats stratégiques sont ouverts à tout type d’organisation active dans n’importe quel domaine de l’éducation, de la formation, de l’animation socio-éducative ou d’autres secteurs socio-économiques, ainsi qu’aux organisations réalisant des activités couvrant plusieurs domaines.

Exemples de projets: processus d’apprentissage entre pairs pour la planification et le suivi de mesures d’aide à la jeunesse au niveau communal, le développement, l’essai et la diffusion de méthodes innovatrices dans le secteur jeunesse et le développement de programmes d’études dans la formation des travailleurs de jeunesse.

Une organisation publique ou privée ou un groupe informel de jeunes établi dans un pays programme peut organiser  un projet à prépondérance d’éducation non-formelle dans le domaine de la jeunesse. Cette organisation dépose sa demande au nom de toutes les autres organisations impliquées dans le partenariat.

Participants

Au moins 3 organisations partenaires de 3 pays du programme collaborent au projet.
Les organisations des pays partenaires peuvent participer à un partenariat stratégique si leur collaboration apporte une plus-value essentielle au projet.
Des représentants de toutes organisations et institutions du domaine de la jeunesse et de l’éducation ainsi que les organisations et institutions qui mettent sur pied des activités interprofessionnelles (par exemple des autorités locales ou régionales, chambres de commerce, centres de recherches…) peuvent participer à ce type de projet.

Durée

La durée d’un projet varie de 6 à 36 mois.

Candidature

Le dépôt de candidature se fait auprès de l’agence nationale du porteur de projet au plus tard

  • le 11 février 2020 à 12 heures (heure de Bruxelles) pour les projets débutant entre le 1er juin et le 30 septembre de la même année;
  • le 7 mai 2020 à 12 heures (heure de Bruxelles) pour les projets débutant entre le 1er septembre de la même année et le 31 janvier de l’année suivante;
  • le 1er octobre 2020 à 12 heures (heure de Bruxelles) pour les projets débutant entre le 1er février et le 31 mai de l’année suivante.

Accords politiques sur les nouveaux programmes Erasmus+ et Corps européen de solidarité

Erasmus+ 2021-2027 : accord politique intervenu entre le Parlement européen et les États membres de l’UE

Le 11 décembre, la Commission s’est félicitée de l’accord politique intervenu entre le Parlement européen et les États membres de l’UE sur le nouveau programme Erasmus+ 2021-2027. Les négociations en trilogue étant terminées, on attend à présent l’approbation définitive des textes juridiques par le Parlement européen et le Conseil.

Doté d’un budget spécifique de plus de 26 milliards d’euros, le nouveau programme sera non seulement plus inclusif et innovant, mais aussi plus numérique et plus écologique. Le programme sera un élément essentiel de la réalisation d’un espace européen de l’éducation, d’ici 2025. Il mobilisera les secteurs de l’éducation, de la formation, de la jeunesse et du sport dans la perspective d’une reprise rapide des activités et d’une croissance future. Les apprenants européens pourront profiter de nombreuses nouvelles opportunités. Grâce à sa meilleure accessibilité et à des formes de mobilité plus flexibles, le nouveau programme offrira de nouvelles ouvertures à un éventail plus large d’apprenants, notamment à ceux qui ont moins d’opportunités et aux élèves, qui sont désormais inclus dans l’action de mobilité. Il offrira de nouvelles opportunités de coopération en promouvant l’innovation dans la conception des programmes d’études ainsi que dans l’apprentissage et les pratiques d’enseignement, et favorisera à la fois les compétences vertes et numériques. Il soutiendra également de nouvelles initiatives phares, telles que les Universités européennes, les Académies Erasmus de l’enseignement, les Centres d’excellence professionnelle et DiscoverEU.

Corps européen de solidarité 2021-2027 : le Conseil et le Parlement européen concluent un accord provisoire

La présidence allemande du Conseil et les négociateurs du Parlement européen sont parvenus à un accord provisoire sur le programme du Corps européen de solidarité (CES) pour 2021-2027. Doté d’un budget de plus d’un milliard d’euros, le programme permettra à quelque 350’000 jeunes de l’UE et des pays partenaires de s’engager dans des actions de volontariat dans 2 domaines :

  • Activités de solidarité visant à relever les défis sociétaux, comme l’aide aux enfants et aux personnes âgées ou l’assistance dans les centres pour demandeurs d’asile, entre autres
  • Actions de solidarité liées à l’aide humanitaire.

L’accord provisoire est actuellement en voie de soumission aux ambassadeurs des États membres de l’UE en vue de son approbation. L’adoption du règlement relatif au Corps européen de solidarité pour les années 2021-2027 interviendra à un stade ultérieur.

En ce qui concerne la future procédure de participation au Corps européen de solidarité, il est à souligner que le programme sera accessible aux entités publiques ou privées et aux organisations internationales, à condition qu’elles aient obtenu un label de qualité du CES.

Toutes les activités du programme sont ouvertes aux participants issus des États membres de l’UE. Les pays tiers (membres de l’Association européenne de libre-échange, qui sont membres de l’Espace économique européen, pays en voie d’adhésion, candidats et candidats potentiels, pays couverts par la politique européenne de voisinage et autres pays tiers, conformément aux conditions fixées dans un accord spécifique) peuvent également participer au programme, à quelques exceptions près, concernant en particulier le volontariat dans les actions d’aide humanitaire.

L’accord provisoire prévoit que le programme sera ouvert aux personnes âgées de 18 à 30 ans pour les activités de solidarité et de 18 à 35 ans dans le domaine de l’aide humanitaire. Toutes doivent s’être inscrites préalablement sur le portail du CES.

Réunion d’information : Appels complémentaires pour les projets de partenariats stratégiques sur l’éducation numérique et sur la créativité culturelle et artistique

Afin de contrer les effets négatifs du COVID-19 sur l’éducation, la Commission européenne a lancé deux appels à propositions complémentaires pour des projets de partenariats stratégiques portant sur l’éducation numérique respectivement sur la créativité culturelle et artistique.

Afin de proposer un  soutien aux établissements et organisations souhaitant déposer une candidature de projet dans le cadre ces appels, Anefore organise une réunion d’information en ligne le 9 octobre 2020 à 14h30 en utilisant Microsoft teams.

Public cible

Les appels s’adressent à toute organisation publique ou privée (université, école, asbl, fondation, ONG, centre de formation, organisation culturelle, bibliothèque, musée…).

Il faut cependant noter que chaque appel s’adresse à des domaines d’activité distincts :

  • l’appel relatif aux partenariats pour la préparation à l’éducation numérique vise  les établissements et organisations de l’enseignement scolaire, de l’enseignement et la formation professionnels et de l’enseignement supérieur
  • l’appel relatif aux partenariats pour la créativité vise les établissements et organisations de la jeunesse, de l’enseignement scolaire et de l’éducation des adultes

Objectifs

Les objectifs de la formation sont de :

  • présenter les appels complémentaires ainsi que les critères d’éligibilité et d’attribution
  • expliquer les démarches à suivre en cas d’intérêt de soumission de candidature(s) de projet


Inscription

La participation est gratuite mais uniquement accessible sur inscription. En cas d’intérêt, nous vous prions de bien vouloir vous inscrire par courriel en indiquant le nom de votre organisation et le secteur concerné ( courriel à info@anefore.lu  jusqu’au 8.10.2020 au plus tard.

Date:

Du 09 octobre 2020

Au 09 octobre 2020

Lieu:

En ligne

Corrigendum – Guide du programme Erasmus+ 2020 (version3)

Description du document Langue
Corrigendum – Guide du programme Erasmus+ 2020 (version3)

Formulaire de candidature – Partenariats stratégiques pour la créativité KA227

Description du document Langue
Formulaire de candidature – Partenariats stratégiques pour la créativité KA227