Action clé 2 – Coopération entre organisations et institutions

Le programme Erasmus+ soutient le développement de partenariats qui permettent la coopération entre acteurs pertinents pour le secteur de la jeunesse, afin de coopérer, d'échanger de bonnes pratiques dans des domaines d'intérêt commun, de développer ou de transférer des pratiques innovantes et d'améliorer la qualité de l’animation socio-éducative dans toute l’Europe. Les projets  en faveur de la coopération promeuvent la coopération trans-sectorielle entre le secteur de la jeunesse et les secteurs de l’éducation et de la formation. Il peut s’agir de partenariats à petite échelle ou des partenariats de coopération de plus grande envergure.

Priorités

Pour être financés, les partenariats en faveur de la coopération pour le secteur de la jeunesse doivent aborder soit au moins une priorité horizontale du programme Erasmus+ (l’inclusion et diversité, l’environnement et lutte contre le changement climatique, la transformation digitale, engagement civique et participation) soit au moins une des priorités sectorielles définies par la Commission européenne pour le secteur de la jeunesse, à savoir :

  • promouvoir la citoyenneté active, l’esprit d’initiative des jeunes et l’entrepreneuriat des jeunes, y compris l’entrepreneuriat social
  • améliorer la qualité, l’innovation et la reconnaissance du travail de jeunesse
  • renforcer l’employabilité des jeunes
  • renforcer les liens entre politique, recherche et pratique.
Opportunités

En fonction des objectifs et de la composition du partenariat en faveur de la coopération, on distingue entre deux types de partenariats :

  1. Les partenariats de coopération

Ces projets visent à

  • améliorer la qualité du travail, des activités et des pratiques des organisations et institutions impliquées, en s’ouvrant à de nouveaux acteurs, qui ne sont pas forcément issus d’un seul secteur
  • renforcer la capacité des organisations à travailler de manière transnationale et intersectorielle
  • répondre aux besoins et priorités communs dans les domaines de l’éducation, de la formation, de la jeunesse et du sport
  • encourager la transformation et le changement (au niveau individuel, organisationnel ou sectoriel), conduisant à des améliorations et à de nouvelles approches dans le contexte spécifique de l’organisation.

Les projets de partenariats de coopération

  • peuvent avoir une durée de 12 à 36 mois
  • doivent impliquer au moins 3 partenaires de 3 pays différents
  • sont ouverts à tout type d’organisation relevant du secteur de la jeunesse ou d’autres secteurs pertinents par rapport aux objectifs visés
  • peuvent recevoir une subvention européenne entre 100 000 € et 400 000 € par projet.
  1. Les partenariats à petite échelle

Ces projets visent à

  • attirer et élargir l’accès des novices, des organisations moins expérimentées et des petits acteurs
  • soutenir l’inclusion des groupes cibles ayant moins d’opportunités
  • soutenir la citoyenneté européenne active et apporter la dimension européenne au niveau local.

Les projets de partenariats à petite échelle

  • peuvent avoir une durée de 6 à 24 mois
  • doivent impliquer au moins 2 partenaires de 2 pays différents
  • sont ouverts à tout type d’organisation relevant du secteur de la jeunesse ou d’autres secteurs pertinents par rapport aux objectifs visés
  • peuvent recevoir une subvention européenne qui s’élève à 30 000 € ou 60 000 €.
Bénéficiaires

Les partenariats en faveur de la coopération sont ouverts à toute organisation publique ou privée d’un pays participant au programme, indépendamment de son domaine de l’éducation, de la formation, de l’animation socio-éducative ou d’autres secteurs socio-économiques. Les priorités du projet ainsi que le groupe cible déterminent le secteur dans lequel un dossier de candidature devra être déposé.

Des organisations issues de pays partenaires peuvent également participer, si leur expertise et implication signifie une plus-value concrète pour la réalisation du projet. Les particuliers ne peuvent pas directement solliciter une subvention à l’Agence nationale.

Candidature

Le dépôt de candidature se fait auprès de l’agence nationale de l’organisation coordinatrice du projet, au plus tard le 3 novembre 2021 à 12h00 (heure de Bruxelles) pour les projets débutant entre le 1ier mars 2021 et le 31 mai 2022.


Autres opportunités de l’action clé 2

Les candidatures pour les types de partenariats mentionnés ci-dessous doivent être soumises à l’agence exécutive « Éducation, Audiovisuel et Culture », basée à Bruxelles :

  • Partenariats en faveur de la coopération dans le domaine du sport et les domaines de l’éducation, de la formation et de la jeunesse soumis par des ONG européennes.
  • Partenariats pour l’excellence parmi lesquels figurent les :
    • centres d’excellence professionnelle
    • académies Erasmus+ de l’enseignement (Erasmus+ Teacher Academies).
  • Partenariats en faveur de l’innovation
    • alliances pour l’innovation.

Les formulaires de candidature des appels à propositions Erasmus+ et Corps européen de solidarité 2022 sont en ligne

Voulez-vous déposer un projet de mobilité ou un projet de partenariat en faveur de la coopération dans le cadre du programme Erasmus+ ou un projet de solidarité ou de volontariat dans le cadre du Corps européen de solidarité ?

Alors nous avons une bonne nouvelle : tous les formulaires de candidatures sont désormais disponibles en ligne pour les appels à propositions Erasmus+ et Corps européen de solidarité 2022.

Retrouvez aussi les dates limites pour la soumission des différents types de candidature ici :

Appel à propositions 2022 Erasmus+

Appel à propositions 2022 Corps européen de solidarité

Les guides 2022 des programmes Erasmus+ et Corps européen de solidarité ainsi que les formulaires de candidatures sont disponibles ci-dessous et sous la rubrique « Documents » de notre site web.


Guide du programme 2022 Erasmus+

Guide du programme 2022 du Corps européen de solidarité

Formulaires de candidature

Recognition of competences acquired in the non-formal sector

La conférence internationale « Recognition of competences acquired in the non-formal sector » organisée par le Service national de la jeunesse en collaboration avec Anefore aura lieu du 8 au 9 décembre 2021 à l’Abbaye Neumünster.

Les individus acquièrent des aptitudes, des connaissances et/ou des compétences en permanence. Pour les jeunes qui se trouvent en dehors du système d’éducation et de formation (NEET), l’apprentissage a lieu en dehors des cadres formels, par exemple à la maison, pendant leur temps libre ou dans le cadre d’un service volontaire. Cependant, l’apprentissage qui a lieu en dehors du système d’apprentissage formel n’est souvent pas bien compris, n’est pas rendu visible et peu valorisé.

Le but de la conférence est :

  • d’échanger sur les méthodes et outils facilitant la reconnaissance
  • d’échanger les meilleures pratiques entre les pays
  • de renforcer les liens entre le secteur formel et le secteur non formel et entre les employeurs et les jeunes ayant moins d’opportunités en améliorant la compréhension mutuelle des opportunités et des obstacles.

Public cible

L’évènement vise à réunir des experts et des praticiens des domaines de l’éducation formelle et non formelle afin de discuter et d’analyser la valeur de l’apprentissage non formel pour les jeunes.

Inscription

La participation est gratuite, mais l’inscription en ligne est obligatoire.

La formation se déroulera en anglais (traduction en allemand et en français).

La date limite de candidature est le 18 octobre 2021

Date:

Du 08 décembre 2021

Au 09 décembre 2021

Lieu:

Abbaye Neumünster, Luxembourg

Appel à propositions Erasmus+ 2022

Description du document Langue
Appel à propositions Erasmus+ 2022

KA220-YOU – Partenariats de coopération dans la jeunesse

Description du document Langue
KA220-YOU – Partenariats de coopération dans la jeunesse