Action clé 1 – Mobilité des individus à des fins d’éducation et de formation

Les projets de mobilité permettent aux établissements scolaires d’offrir la possibilité à leurs élèves, enseignants et autres membres du personnel d’effectuer des mobilités à l’étranger afin de développer leurs compétences. Les autres organisations actives dans le domaine de l’enseignement scolaire peuvent également bénéficier des projets de mobilité afin de permettre à leurs membres du personnel de réaliser une mobilité à l’étranger.
Les projets de mobilité doivent s’inscrire dans le cadre d’une stratégie à long terme de développement, de modernisation et d’internationalisation de l'établissement scolaire ou de l’organisation. Les mobilités effectuées par les élèves les aideront à devenir des citoyens responsables et à s’intégrer plus facilement dans le monde du travail alors que les nouvelles compétences acquises des membres du personnel doivent être intégrées dans les méthodes de travail de leur institution.

Opportunités

Les projets de mobilité peuvent inclure une ou plusieurs des activités suivantes :

1. Les mobilités pour les élèves peuvent être

  • des mobilités d’un groupe d’élèves
  • des mobilités des élèves à court terme
  • des mobilités des élèves à long terme.

Les groupes d’élèves peuvent réaliser une mobilité auprès d’un autre établissement scolaire à l’étranger en accompagnement de leurs enseignants pour une durée de 2 à 30 jours. Au moins 2 élèves doivent participer à ce type d’activité.

Les élèves individuels peuvent réaliser une période d’études ou de stage à l’étranger à court ou à long terme (10 à 29 jours ou 30 jours à 1 an). Un programme d’études individuel doit être défini. Si dûment justifié, ce type de mobilité peut avoir une durée minimale de 2 jours consécutifs pour les participants ayant moins d’opportunités.

Les mobilités des élèves s’organisent dans un cadre de qualité préalablement convenu par les établissements scolaires d’envoi et d’accueil ou entre les établissements scolaires et les entreprises d’accueil.

2. Les mobilités pour les enseignants et autres membres du personnel

  • des périodes d’observation en situation de travail
  • des activités de formation à l’étranger, sous forme de formation structurée ou de cours
  • des missions d’enseignement dans un établissement scolaire ou une organisation partenaire à l’étranger.

Les enseignants ou autres membres du personnel peuvent réaliser une mobilité à des fins d’observation (2 à 60 jours) par exemple afin d’apprendre à connaître d’autres méthodes de travail des institutions partenaires.

Ils peuvent également effectuer une mobilité pour participer à des cours structurés ou à une formation pertinents pour leur travail (2 à 30 jours).

Les enseignants peuvent également réaliser une mission d’enseignement auprès d’un autre établissement scolaire à l’étranger (2 jours à 1 an).

Toutes les activités de mobilité des élèves et des enseignants ou autres membres du personnel peuvent être combinées avec des activités virtuelles. Les durées minimales et maximales spécifiées ci-dessus s’appliquent à la mobilité physique.

3. les autres activités de mobilité qui peuvent être inclues dans un projet de mobilité :

  • l’invitation d’experts de l’étranger qui peuvent contribuer à améliorer l’enseignement et l’apprentissage dans l’organisation d’accueil (entre 2 et 60 jours)
  • l’accueil des enseignants en formation qui souhaitent effectuer un stage à l’étranger (de 10 jours à 1 an)
  • les visites préparatoires pour améliorer l’inclusivité, la portée et la qualité des activités de mobilité.
Bénéficiaires

Tout établissement d’enseignement général, professionnel ou technique de niveau préscolaire à secondaire supérieur peut soumettre une candidature pour un projet de mobilité. Il en est de même pour les autorités locales et publiques exerçant un rôle de coordination dans le domaine de l’enseignement scolaire.

Le programme Erasmus+ a introduit une logique résolument institutionnelle dans l’organisation des mobilités. Les particuliers ne peuvent pas directement solliciter une subvention à l’Agence nationale. Les directions des établissements scolaires doivent jouer un rôle actif dans la planification, le soutien et le suivi des projets.

La candidature pour un projet accrédité peut également être déposée par le coordinateur d’un consortium national. Dans ce cas, tous les membres du consortium doivent être issus du même pays et être identifiés au moment de la demande de subvention. Un consortium doit inclure au moins deux organisations (le coordinateur et au moins 1 établissement scolaire/ une organisation active dans l’enseignement scolaire).

Candidature

Les demandes pour des subventions peuvent être soumises selon deux procédures:

  • les candidatures annuelles des organisations accréditées
  • les candidatures standards pour toutes les organisations sans accréditation

Le dépôt de candidature se fait auprès de l’agence nationale du porteur de projet, au plus tard le 11 mai 2021 à 12h00 (heure de Bruxelles) pour les projets accrédités débutant le 1er septembre de la même année (accrédités) et les projets à court terme (non accrédités) débutant entre le 1er septembre et le 31 décembre de la même année.

Les organisations titulaires d’une accréditation Erasmus ne peuvent pas postuler pour des projets à court terme, tandis que des organisations non-accréditées doivent d’abord participer avec succès à l’appel à propositions pour les accréditations avant de pouvoir postuler pour un projet de mobilité accrédité.

Les projets de mobilité accrédités pour les élèves, les enseignants et les autres membres du personnel :

  • ont une durée initiale de 15 mois ; après 12 mois une prolongation à 24 mois peut être demandée
  • débutent au 1er septembre de l’année de la demande de subvention
  • impliquent une organisation d’envoi et au moins une organisation d’accueil à l’étranger
  • candidatures illimitées, mais seulement 1 candidature par appel dans le secteur de l’enseignement scolaire
  • nombre illimité de participants (participants selon plan Erasmus)
Les projets de mobilité à court terme pour les élèves, les enseignants et les autres membres du personnel :

  • ont une durée de 6 à 18 mois (maximum 3 candidatures endéans 5 années consécutives)
  • débutent entre le 1er septembre et le 31 décembre de la même année de l’appel à propositions
  • impliquent une organisation d’envoi et au moins une organisation d’accueil à l’étranger
  • ont un nombre limité de 30 participants (hors les visites préparatoires)

Au stade de la candidature, les établissements d’envoi devront fournir le nombre estimé, les types et les pays de destination des activités de mobilité prévues. Dès lors que l’Agence nationale a sélectionné le projet de mobilité et confirmé le budget demandé, les établissements scolaires bénéficiaires peuvent commencer à sélectionner les participants et organiser les détails des activités.

Les formulaires de candidature de l’appel à propositions Erasmus+ 2021 sont en ligne

Voulez-vous déposer un projet de mobilité ou un projet partenariat en faveur de la coopération dans le cadre du programme Erasmus+ ?

Alors nous avons une bonne nouvelle : tous les formulaires pour les candidatures des secteurs de l’éducation et de la formation et de la jeunesse sont désormais disponibles en ligne pour l’appel à propositions Erasmus+ 2021.

Retrouvez aussi les dates limites pour la soumission des différents types de candidature ici :

Appel à propositions 2021 Erasmus+.

Afin d’accompagner les établissements et organisations qui souhaitent déposer une candidature de projet dans le cadre de l’appel à propositions 2021, Anefore organise des journées d’information dédiées aux différentes actions et types de projets proposés par le nouveau programme Erasmus+. Les ateliers se tiendront en ligne via Microsoft Teams les 20, 22 et 23 avril et seront ouverts à tous, mais sur inscription obligatoire.

Visite d’études : La lutte contre les stéréotypes de genre – bonnes pratiques et approches pédagogiques en matière d’égalité des chances

Quelles sont les innovations dans les pratiques éducatives et pédagogiques pour lutter contre les stéréotypes de genre ? Comment renforcer des dispositifs d’égalité des chances en matière d’orientation scolaire ? Comment attirer davantage de filles vers les domaines des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques (STIM) ?

Dans le cadre des activités transnationales de coopération, l’agence Erasmus+ française, en collaboration avec l’IH2EF – Institut des hautes études de l’éducation et de la formation, organise une visite d’études en mode virtuel sur les pratiques éducatives et pédagogiques favorisant la lutte contre les stéréotypes de genre.

Cette activité se tiendra du 25 au 27 mai 2021 et en ligne.

Elle a pour objectif d’échanger des expériences et bonnes pratiques d’orientation scolaire et d’approches pédagogiques en matière d’égalité des chances. Elle s’adresse aux directeurs de l’enseignement fondamental et secondaire, aux formateurs, au personnel éducatif et psycho-social ainsi qu’aux représentants ministériels. La visite se tiendra en langue anglaise.

Les organisations intéressées sont priées de soumettre leur demande de participation par courriel à info@anefore.lu dans les meilleurs délais, et au plus tard pour le 26 mars 2021, en renvoyant le formulaire de candidature complété et signé.


Date:

Du 25 mai 2021

Au 27 mai 2021

Lieu:

En ligne

Projet ERASMUS + « Bridges to the future » du Lycée du Nord de Wiltz

Découvrez le projet ERASMUS + « Bridges to the future » du Lycée du Nord de Wiltz, lauréat du meilleur projet à caractère social lors des « PM Awards » organisés par les « Jonk Entrepreneuren ».

Site web du projet

Site web du projet

Description du projet

Description du projet

 

Appel à propositions 2021 Erasmus+ distribution budgétaire LU01

Description du document Langue
Appel à propositions 2021 Erasmus+ distribution budgétaire LU01

KA122-SCH – Projets à court terme pour la mobilité des apprenants et du personnel dans l’enseignement scolaire

Description du document Langue
KA122-SCH – Projets à court terme pour la mobilité des apprenants et du personnel dans l’enseignement scolaire