Jeunesse

Le volet jeunesse du programme Erasmus+ vise à améliorer les compétences et l'employabilité des jeunes, de favoriser le partage des pratiques et coopérations entre professionnels, ainsi qu'à soutenir les réformes du secteur jeunesse en Europe.  Il concerne les domaines de l’éducation non-formelle et de l’éducation informelle. Les actions proposées par le programme s’adressent principalement aux jeunes et aux organisations et acteurs qui œuvrent dans le domaine de la jeunesse. Le programme contribue au financement de projets de mobilité individuelle des jeunes et des personnes actives dans le domaine de la jeunesse, de projets de coopération pour l'innovation et l'échange de bonnes pratiques et également du soutien aux réformes des politiques de jeunesse.

Le programme Erasmus+ pour la jeunesse s’attache prioritairement à la réalisation des objectifs suivants :

  • accroître la mobilité des jeunes et des acteurs qui travaillent dans le domaine de la jeunesse ;
  • stimuler le développement des aptitudes et des compétences des jeunes et des acteurs dans le domaine de la jeunesse par le biais de l’éducation informelle et non formelle ;
  • accroître la cohérence entre les outils de reconnaissance nationaux et européens (Youthpass) ;
  • rapprocher le monde de la jeunesse et le monde de l’emploi (en particulier les entreprises et les partenaires sociaux) en adaptant les formations aux besoins du marché et en anticipant les besoins futurs en matière de compétences et de qualifications ;
  • accroître la visibilité et la diffusion des résultats des projets réalisés.

Le programme favorise ainsi :

  • la mobilité des jeunes et des animateurs socio-éducatifs et soutient les échanges de jeunes et la mobilité des animateurs socio-éducatifs en coopération avec les pays partenaires voisins de l’UE (Action clé 1) ;
  • les projets visant à renforcer les capacités dans le domaine de la jeunesse pour encourager les activités de coopération et de mobilité qui ont des répercussions positives sur le développement qualitatif de l’animation socio-éducative, des systèmes et politiques en faveur de la jeunesse, ainsi que sur la reconnaissance de l’éducation non formelle dans les pays partenaires (Action clé 2);
  • la participation des jeunes et des organisations de jeunesse des pays partenaires voisins de l’UE au dialogue structuré sur la jeunesse, grâce à leur présence à des réunions, conférences et manifestations internationales en faveur du dialogue entre les jeunes et les décideurs politiques (Action clé 3) ;

Eurodesk

 Eurodesk est un réseau européen qui propose aux jeunes et à ceux qui travaillent avec eux des services d’information sur les possibilités à l’échelle européenne dans les domaines de l’éducation, de la formation et de la jeunesse, et sur la participation des jeunes à des activités européennes. Il constitue un lieu ressources qui propose un panorama complet de dispositifs facilitant la mobilité des jeunes en Europe. Le réseau met à jour et gère les informations contenues dans le Portail européen de la jeunesse de la Commission européenne. Ce portail offre des informations sur des activités européennes et nationales susceptibles d’intéresser les jeunes qui vivent, apprennent et travaillent en Europe. Disponible en 27 langues, il donne des informations s’articulant autour de huit grands thèmes et couvre 33 pays.

Au Luxembourg, Eurodesk est géré par le Centre Information Jeunes ASBL (CIJ).

www.eurodesk.lu

Rapport : « Exploring inclusion in Erasmus+ Youth in Action: Effects of social inequalities on learning outcomes »

Le rapport « Exploring inclusion in Erasmus+ Youth in Action » analyse comment différents aspects de l’inégalité sociale affectent les acquis d’apprentissage des jeunes qui ont participé à un projet Erasmus + Jeunesse.

Une chercheuse luxembourgeoise, Christiane Meyers de l’Université du Luxembourg, figure parmi les auteurs du rapport. L’étude à laquelle elle a participé se base sur une analyse secondaire des données collectées par le biais d’enquêtes (d’octobre 2017 et de mai 2018) dans le cadre du projet de recherche RAY « Research-based analysis of European youth programmes ».

Les chercheurs explorent comment des jeunes de conditions sociales inégales (du point de vue  de l’éducation, de la situation professionnelle, de la participation à la société civile et à la vie démocratique, de la migration ou appartenance à une minorité, de la mobilité) évaluent l’apprentissage de certaines compétences. Dans un premier temps, l’analyse s’est concentrée sur l’apprentissage de compétences dans trois domaines de la participation à la société et à la vie démocratique :  l’interaction interculturelle, l’apprentissage, ainsi que le développement personnel.

L’analyse montre que les jeunes présentant des inégalités sociales bénéficient des projets Erasmus+ Jeunesse à niveau égal voire supérieur aux autres participants. Ceci ressort en prenant comme exemple deux des facteurs analysés, à savoir les inégalités liées à la mobilité et celles relatives à l’éducation. Les jeunes qui n’ont jamais voyagé à l’étranger avant leur participation au projet Erasmus+ estiment que leurs résultats d’apprentissage sont plus élevés pour les trois compétences analysées. Par ailleurs, les participants dont les parents ont un faible niveau d’instruction et qui rencontrent des obstacles d’accès à l’éducation ont eu de meilleurs résultats d’apprentissage.

Une conclusion importante peut être tirée de ces résultats : contrairement à « l’effet Matthieu » couramment observé dans les contextes éducatifs formels, les projets Erasmus+ Jeunesse ne renforcent pas les inégalités d’apprentissage parmi les jeunes. En fait, les jeunes défavorisés qui participent à un projet Erasmus+ Jeunesse obtiennent en général des résultats d’apprentissage similaires à ceux des autres participants. Pour certains des aspects analysés (niveau d’éducation des parents, origine migratoire, séjour ou non à l’étranger, perception subjective des obstacles d’accès à l’éducation, au travail, à la mobilité ou à la participation à la société ou à la politique), il y a même un léger indice que les jeunes qui ont moins d’opportunités obtiennent de meilleurs résultats.

Vous pouvez accéder au rapport complet sur la plateforme internet du réseau RAY.

Réunion d’information : Appels complémentaires pour les projets de partenariats stratégiques sur l’éducation numérique et sur la créativité culturelle et artistique

Afin de contrer les effets négatifs du COVID-19 sur l’éducation, la Commission européenne a lancé deux appels à propositions complémentaires pour des projets de partenariats stratégiques portant sur l’éducation numérique respectivement sur la créativité culturelle et artistique.

Afin de proposer un  soutien aux établissements et organisations souhaitant déposer une candidature de projet dans le cadre ces appels, Anefore organise une réunion d’information en ligne le 9 octobre 2020 à 14h30 en utilisant Microsoft teams.

Public cible

Les appels s’adressent à toute organisation publique ou privée (université, école, asbl, fondation, ONG, centre de formation, organisation culturelle, bibliothèque, musée…).

Il faut cependant noter que chaque appel s’adresse à des domaines d’activité distincts :

  • l’appel relatif aux partenariats pour la préparation à l’éducation numérique vise  les établissements et organisations de l’enseignement scolaire, de l’enseignement et la formation professionnels et de l’enseignement supérieur
  • l’appel relatif aux partenariats pour la créativité vise les établissements et organisations de la jeunesse, de l’enseignement scolaire et de l’éducation des adultes

Objectifs

Les objectifs de la formation sont de :

  • présenter les appels complémentaires ainsi que les critères d’éligibilité et d’attribution
  • expliquer les démarches à suivre en cas d’intérêt de soumission de candidature(s) de projet


Inscription

La participation est gratuite mais uniquement accessible sur inscription. En cas d’intérêt, nous vous prions de bien vouloir vous inscrire par courriel en indiquant le nom de votre organisation et le secteur concerné ( courriel à info@anefore.lu  jusqu’au 8.10.2020 au plus tard.

Date:

Du 09 octobre 2020

Au 09 octobre 2020

Lieu:

En ligne

Corrigendum – Guide du programme Erasmus+ 2020 (version3)

Description du document Langue
Corrigendum – Guide du programme Erasmus+ 2020 (version3)

Formulaire de candidature pour l’accréditation Erasmus (KA150)

Description du document Langue
Formulaire de candidature pour l’accréditation Erasmus (KA150)