Action clé 2 – Coopération entre organisations et institutions

Le programme Erasmus+ favorise le développement de projets de partenariats  qui permettent la coopération entre acteurs pertinents pour le secteur de l’enseignement scolaire, afin de coopérer, d’échanger de bonnes pratiques dans des domaines d'intérêt commun, de développer ou de transférer des pratiques innovantes et d'améliorer la qualité de l’enseignement scolaire dans toute l’Europe et au-delà. Les activités des projets de partenariats de coopération pour l’enseignement scolaire peuvent concerner soit le secteur de l’enseignement scolaire, soit plusieurs secteurs de l’éducation, de la formation, de la jeunesse ou du sport. Il peut s’agir de partenariats à petite échelle ou de partenariats de coopération de plus grande envergure.

Priorités

Pour être financés, les projets en faveur de la coopération pour le secteur scolaire doivent aborder soit au moins une priorité horizontale du programme Erasmus+, soit au moins une priorité spécifique définie par la Commission européenne pour le secteur scolaire, à savoir:

  • lutter contre les inégalités en matière d’apprentissage, le décrochage scolaire et la faible maîtrise des compétences de base: l’objectif de cette priorité est de contribuer à la réussite de tous les apprenants, en particulier ceux qui ont moins d’opportunités. Cette priorité comprend le suivi, le repérage précoce des élèves à risque, les approches de prévention et d’intervention précoce pour les apprenants en difficulté, la promotion d’approches davantage centrées sur l’apprenant, la promotion du bien-être et de la santé mentale des apprenants et des enseignants, ainsi que la protection contre le harcèlement dans les établissements scolaires.
  • soutenir les enseignants, les chefs d’établissement et les autres métiers de l’enseignement: les projets qui adressent cette priorité visent l’amélioration de la formation initiale des enseignants et de la formation tout au long de leur carrière.
  • développer des compétences clés: Les projets répondant à cette priorité encouragent la collaboration interdisciplinaire, les approches d’enseignement et d’apprentissage innovantes, la créativité et le soutien des enseignants.
  • promouvoir une approche globale de l’enseignement et de l’apprentissage des langues : il s’agira de soutenir l’intégration de la dimension linguistique dans les programmes en se concentrant sur l’obtention d’un niveau de compétence adéquat à la fin de la scolarité obligatoire et en encourageant la création d’écoles sensibilisées aux langues. L’intégration de nouvelles technologies dans l’enseignement pour soutenir l’apprentissage des langues est encouragé.
  • promouvoir l’intérêt pour les sciences, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques (STIM) et l’excellence dans ces disciplines ainsi que l’approche STIAM, et stimuler l’intérêt des filles pour les STIM: les projets qui choisissent cette priorité doivent promouvoir les pédagogies efficaces et innovantes ou favoriser l’approche STE(A)M dans l’éducation par un enseignement interdisciplinaire des STIM.
  • mettre au point des systèmes de qualité pour l’éducation et l’accueil des jeunes enfants tout en favorisant la mise en œuvre du cadre de qualité de l’UE pour un système de qualité pour l’éducation et l’accueil des jeunes enfants.
  • reconnaître les acquis d’apprentissage pour les participants à des activités de mobilité à des fins d’apprentissage transfrontières: il s’agira de renforcer la collaboration entre les établissements scolaires et les autorités scolaires afin d’augmenter la capacité administrative des écoles quant à la participation des élèves dans les projets transnationaux et les échanges entre pairs.
  • soutenir les innovateurs à l’école: Cette priorité vise à impliquer des personnalités éminentes des jeunes pousses pour agir en tant qu’ambassadeurs et mentors afin d’inspirer les jeunes.
  • soutenir la réaction à la guerre en Ukraine des systèmes européens d’éducation et de formation: cette priorité soutient des projets visant à mettre en œuvre, partager et promouvoir des approches pédagogiques inclusives et des pratiques d’apprentissage par le travail ciblant les élèves et le personnel fuyant la guerre en Ukraine.
Opportunités

En fonction des objectifs et de la composition du projet en faveur de la coopération, on distingue entre deux types de partenariats :

Les partenariats de coopération visent à

  • améliorer la qualité du travail, des activités et des pratiques des organisations et institutions impliquées, en s’ouvrant à de nouveaux acteurs, qui ne sont pas forcément inclus dans un seul secteur
  • renforcer la capacité des organisations à travailler de manière transnationale et intersectorielle
  • répondre aux besoins et priorités communs dans les domaines de l’éducation, de la formation, de la jeunesse et du sport
  • encourager la transformation et le changement (au niveau individuel, organisationnel ou sectoriel), conduisant à des améliorations et à de nouvelles approches dans le contexte spécifique de l’organisation.

Les partenariats de coopération

  • peuvent avoir une durée de 12 à 36 mois
  • doivent impliquer au moins 3 partenaires de 3 pays différents
  • sont ouverts à tout type d’organisation légalement établie depuis au moins 2 ans et relevant du secteur de l’enseignement scolaire ou d’autres secteurs pertinents par rapport aux objectifs visés
  • doivent choisir entre 3 sommes forfaitaires prédéfinies: 120 000 €, 250 000 € ou 400 000 €.

Les projets de partenariat à petite échelle visent à

  • attirer et élargir l’accès des novices, des organisations moins expérimentées et des petits acteurs
  • soutenir l’inclusion des groupes cibles ayant moins d’opportunités
  • soutenir la citoyenneté européenne active et apporter la dimension européenne au niveau local.

Les objectifs des partenariats de coopération mentionnés ci-dessus s’appliquent également aux projets de partenariat à petite échelle, proportionnellement à la portée et au volume de chaque projet.

Les projets de partenariats à petite échelle

  • peuvent avoir une durée de 6 à 24 mois
  • doivent impliquer au moins 2 partenaires de 2 pays différents
  • sont ouverts à tout type d’organisation relevant du secteur de l’enseignement scolaire ou d’autres secteurs pertinents par rapport aux objectifs visés
  • doivent choisir entre 2 sommes forfaitaires prédéfinies: 30 000 € ou 60 000 €.
Bénéficiaires

Les projets en faveur de la coopération sont ouverts à toute organisation publique ou privée d’un pays participant au programme, indépendamment de son domaine de l’éducation, de la formation, de l’animation socio-éducative ou d’autres secteurs socio-économiques. Les priorités du projet ainsi que le groupe cible déterminent le secteur dans lequel un dossier de candidature devra être soumis.

Des organisations issues de pays partenaires peuvent également participer, si leur expertise et implication signifie une plus-value concrète pour la réalisation du projet. Les particuliers ne peuvent pas directement solliciter une subvention à l’Agence nationale.

Candidature

Le dépôt de candidature se fait auprès de l’Agence nationale de l’organisation coordinatrice du projet, au plus tard le 5 mars 2024 à 12h00 (heure de Bruxelles) pour les projets débutant entre le 1er septembre et le 31 décembre de la même année (partenariats de coopération et partenariats à petite échelle) et au plus tard le 1er octobre 2024 à 12h00 (heure de Bruxelles) pour les projets débutant entre le 1er janvier et le 31 août de l’année suivante (partenariats à petite échelle; un 2ème tour de l’appel éventuel pour les partenariats de coopération est organisé en fonction du budget disponible après la sélection lors du premier tour).
Les candidatures peuvent uniquement être soumises en ligne et doivent être rédigées en allemand, en français ou en anglais pour être acceptées par l’agence Anefore. Si les candidats souhaitent rédiger leur candidature dans une autre langue officielle de l’Union européenne, ils doivent obligatoirement fournir une traduction agréée de cette dernière dans une des trois langues acceptées au Luxembourg (allemand, français ou anglais).


Autres opportunités de l’action clé 2 au niveau centralisé et les actions Jean Monnet (action clé 3)

Les candidatures pour les types de projet mentionnés ci-dessous doivent être soumises à l’agence exécutive pour l’éducation et la culture, basée à Bruxelles.

Les partenariats pour l’excellence

Opportunités

Dans le secteur de l’enseignement scolaire, les partenariats pour l’excellence soutiennent l’action des académies Erasmus+ des enseignants.

Objectifs des académies Erasmus+ des enseignants

Les académies Erasmus+ des enseignants visent à établir des partenariats européens entre les prestataires d’éducation et de formation des enseignants, les associations des enseignants, les ministères et autres parties prenantes. Ces partenariats développeront la formation des enseignants (formation initiale des futurs enseignants ainsi que formation en cours d’emploi) conformément aux priorités de l’UE dans le cadre de la politique de l’éducation et contribueront à la réalisation des objectifs de l’espace européen de l’éducation.

Les académies Erasmus + des enseignants visent à :

  • contribuer à l’amélioration des politiques et pratiques de formation des enseignants en Europe en créant des réseaux et des communautés de pratique dans le domaine de la formation des enseignants
  • mettre au point et tester conjointement différents modèles de mobilité (virtuelle, physique et hybride) dans la formation initiale des enseignants et dans le cadre du développement professionnel continu des enseignants
  • établir une collaboration durable entre les prestataires de formation des enseignants ayant une incidence sur la qualité de la formation des enseignants en Europe et en vue d’éclairer les politiques de formation des enseignants aux niveaux européen et national.
  • renforcer la dimension européenne et l’internationalisation de la formation des enseignants dans le cadre d’une collaboration innovante et pratique avec les formateurs d’enseignants et les enseignants dans d’autres pays européens et en partageant les expériences pour poursuivre le développement de la formation des enseignants en Europe.
Bénéficiaires des académies Erasmus+ des enseignants

Une académie Erasmus+ des enseignants doit inclure au moins trois partenaires issus d’au moins trois pays participant au programme (dont au moins deux États membres de l’UE) associant:

  • au moins deux prestataires de formation initiale des enseignants reconnus au niveau national issus de deux différents pays participant au programme et
  • au moins un prestataire de services de développement professionnel continu (formation en cours d’emploi) des enseignants reconnu au niveau national et
  • au moins une école de pratique/de formation.

Le consortium peut également inclure des entités affiliées ou des partenaires associés, d’autres organisations possédant une expertise pertinente en matière de formation des enseignants ou des organismes définissant les normes, les qualifications ou l’assurance de la qualité pour la formation des enseignants.

Les candidats (bénéficiaires et entités affiliées, le cas échéant) peuvent être, par exemple (liste non exhaustive):

  • les établissements de formation des enseignants (collèges, instituts, universités offrant aux enseignants une formation initiale ou un développement professionnel continu) pour les enseignants aux niveaux 1-3 de la CITE, y compris les enseignants de l’EFP
  • les ministères ou organisations publiques similaires responsables des politiques de l’enseignement scolaire
  • les organisations publiques (locales, régionales ou nationales) et privées responsables de l’élaboration des politiques et du développement des services de formation des enseignants ainsi que de la définition de normes relatives aux qualifications des enseignants
  • les associations d’enseignants ou d’autres prestataires de formation et de développement professionnel continu des enseignants reconnus au niveau national
  • les autorités responsables de l’éducation et de la formation des enseignants ainsi que de la supervision de leur développement professionnel continu et de leurs qualifications
  • les établissements scolaires travaillant avec des prestataires de formation des enseignants afin de permettre une formation pratique dans le cadre de la formation des enseignants
  • d’autres établissements scolaires (des établissements de l’enseignement primaire aux établissements de l’EFP initiaux) ou d’autres organisations (des ONG ou des associations d’enseignants, par exemple) pertinentes pour le projet.

Les académies Erasmus+ des enseignants ont une durée de 3 ans. Cette action suit un modèle de financement forfaitaire. Le montant de la contribution forfaitaire unique sera déterminé pour chaque subvention sur la base du budget prévisionnel de l’action proposé par le candidat. Le montant sera fixé par l’autorité chargée de l’octroi sur la base du budget prévisionnel du projet, du résultat de l’évaluation et d’un taux de financement de 80 %. La subvention de l’UE sera une contribution aux coûts réels engagés par le projet. Le montant maximal de la subvention de l’UE par projet s’élève à 1,5 million d’euros.

Candidature

Les académies Erasmus+ des enseignants sont gérées directement par l’agence exécutive pour l’éducation et la culture de la Commission européenne, à laquelle les candidatures doivent être soumises. La date limite des dépôts de candidature est le 6 juin 2024 à 17h00 (heure de Bruxelles).

Les Actions Jean Monnet (Action clé 3)

Les Actions Jean Monnet contribuent à la diffusion des connaissances sur les questions d’intégration de l’Union européenne. La connaissance des objectifs et du fonctionnement de l’Union européenne est en effet un élément important de la promotion de la citoyenneté active et des valeurs communes de liberté, de tolérance et de non-discrimination.

Les Actions Jean Monnet dans les autres domaines de l’éducation et de la formation

Opportunités

Dans le cadre du secteur de l’enseignement scolaire, les actions Jean Monnet soutiennent :

  • l’action Jean Monnet « formation des enseignants »
  • les réseaux Jean Monnet.
Objectifs de l’action Jean Monnet « formation des enseignants »

Cette action vise à aider les établissements scolaires et les prestataires d’EFP à planifier, organiser et dispenser du contenu éducatif sur l’UE dans leurs activités scolaires et extrascolaires. Les principaux objectifs sont les suivants:

  • permettre aux établissements scolaires et aux prestataires de l’EFP de renforcer les connaissances sur l’UE de leurs membres du personnel enseignant
  • faire des propositions de formation structurée sur des sujets relatifs à l’UE pour les établissements scolaires et les prestataires de l’EFP, fournir des contenus et des méthodologies pour les enseignants qui enseignent à différents niveaux et qui ont différentes formations et expériences
  • dispenser des formations spécifiques individuelles ou collectives (modulaires, résidentielles, hybrides ou en ligne) aux enseignants intéressés par l’UE et désireux d’intégrer les sujets sur l’UE dans leur travail quotidien
  • renforcer la confiance des enseignants dans l’intégration d’une perspective européenne dans leur travail quotidien.
Bénéficiaires de l’action Jean Monnet « formation des enseignants »

Une candidature pour une action Jean Monnet « Formations des enseignants » peut être soumise par un établissement de l’enseignement supérieur ou un institut/ une agence de formation des enseignants dispensant une formation initiale et/ou continue aux enseignants des écoles et des établissements de l’EFP.

L’action « formations des enseignants » doit respecter une des formes suivantes :

  • formation sur les méthodes d’enseignement afin de traiter les sujets relatifs à l’Union européenne
  • formation sur les sujets relatifs à l’Union européenne
  • expériences d’apprentissage sur des sujets relatifs à l’Union européenne qui complètent les cours déjà existants (apprentissage collaboratif entre classes, co-enseignement)
  • séminaires, cours d’été et cours intensifs, autres types d’expériences européennes impliquant d’autres parties prenantes.

L’action Jean Monnet « formation des enseignants » a une durée de 3 ans. Cette action suit un modèle de financement forfaitaire. Le montant de la contribution forfaitaire unique sera déterminé pour chaque subvention sur la base du budget prévisionnel de l’action proposé par le candidat. Le montant sera fixé par l’autorité chargée de l’octroi sur la base du budget prévisionnel du projet, des résultats de l’évaluation, d’un taux de financement de 80 % et du montant maximal de la subvention fixé dans l’appel.

La contribution maximale de l’UE par projet est de 300’000€.

Candidature

L’action Jean Monnet « formations des enseignants » est gérée directement par l’agence exécutive pour l’éducation et la culture de la Commission européenne, à laquelle les candidatures doivent être soumises. La date limite des dépôts de candidature est le 1er février 2024 à 17h00 (heure de Bruxelles).

Objectifs des réseaux Jean Monnet

Les réseaux Jean Monnet visent à aider les établissements scolaires et les prestataires de l’EFP à renforcer les connaissances sur la manière d’enseigner les sujets relatifs à l’Union européenne; ils donneront de plus une dimension internationale à l’exercice d’apprentissage.

Bénéficiaires des réseaux Jean Monnet

Une candidature pour un réseau Jean Monnet peut être soumise par un établissement scolaire, un établissement d’EFP (CITE 1-4) ou un établissement d’enseignement supérieur titulaire d’une ECHE valable et dispensant une formation initiale et/ou continue aux enseignants des établissements scolaires et/ou des établissements d’EFP (CITE 1-4).
Le réseau Jean Monnet doit comprendre un consortium d’au moins 6 candidats établis dans au moins 3 pays différents participant au programme Erasmus+.

Les réseaux Jean Monnet doivent respecter une ou plusieurs des modalités suivantes:

  • rassembler et examiner des méthodes d’enseignement pour les activités scolaires et extrascolaires;
  • recueillir et partager les bonnes pratiques en matière d’apprentissage sur des sujets liés à l’Union européenne;
  • organiser des expériences de co-enseignement et d’enseignement collaboratif à travers la mobilité ou en ligne.

L’action des réseaux Jean Monnet a une durée de 3 ans. Cette action suit un modèle de financement forfaitaire. Le montant de la contribution forfaitaire unique sera déterminé pour chaque subvention sur la base du budget prévisionnel de l’action proposé par le candidat. Le montant sera fixé par l’autorité chargée de l’octroi sur la base du budget prévisionnel du projet, des résultats de l’évaluation, d’un taux de financement de 80 % et du montant maximal de la subvention fixé dans l’appel.

La contribution maximale de l’UE par projet est de 300’000€.

Candidature

L’action des réseaux Jean Monnet est gérée directement par l’agence exécutive pour l’éducation et la culture de la Commission européenne, à laquelle les candidatures doivent être soumises. La date limite des dépôts de candidature est le 1er février 2024 à 17h00 (heure de Bruxelles).

 

Anefore Summerfest

Anefore a le plaisir de vous inviter à la fête d’été « Anefore Summerfest » qui aura lieu le 18 juillet 2024 à partir de 17 heures au site eduPôle Walferdange (auditoire, bâtiment VIII).

Cet évènement vous permettra de passer un moment convivial entre bénéficiaires et amis des programmes Erasmus+ et Corps européen de solidarité. À l’ordre du jour figureront la présentation d’un projet de bonne pratique et la remise des trophées Erasmus+ et Corps européen de solidarité aux organisations dont les propositions de projets ont été sélectionnées au cours de l’appel à propositions 2023. Par ailleurs, le « eTwinning School Label 2024-2025 » sera remis.

La partie officielle sera suivie d’un barbecue.

Les interventions seront majoritairement en langue luxembourgeoise.

Merci de bien vouloir confirmer votre présence en remplissant la fiche d’inscription en ligne https://fr.surveymonkey.com/r/Anefore_Summerfest_2024 au plus tard pour le mercredi 9 juillet 2024.

Dans l’espoir de vous rencontrer nombreux à l’occasion du « Anefore Summerfest », nous vous envoyons nos meilleures salutations,

L’équipe de Anefore

Anefore
eduPôle Walferdange
Auditoire (Bâtiment VIII)
Route de Diekirch
L-7220 Walferdange
https://portal.education.lu/edupole/ACCUEIL/Plan-du-site  (accessible via les transports publics)


Activité de formation et de coopération « European political education in schools »

Secteur : SE

Type d’activité : Séminaire de contact

Dates : 27 au 29 novembre 2024

Lieu : Vienne (Autriche)

Objectifs 

Le séminaire vise à fournir des conseils sur l’intégration de l’éducation politique européenne dans les écoles par le biais de projets en faveur de la coopération (KA2) du programme Erasmus+. Il offrira à la fois des connaissances théoriques et pratiques, ainsi qu’une expérience concrète sur l’intégration de la thématique dans la salle de classe.

Le séminaire se concentre également sur la coopération et les partenariats à petite échelle, en tenant compte de leurs différentes exigences en matière d’administration et de rapports, et en s’adressant à la fois aux organisations novices et expérimentées.

Résultats attendus

À la fin du séminaire les participants

  • auront une meilleure compréhension de l’action clé 2 (Coopération entre organisations et institutions) du programme Erasmus+
  • auront reçu des informations sur le thème de l’éducation politique européenne à l’école
  • seront dotés d’idées de projet initiales ainsi que de partenaires de projet potentiels.

Profil des participants

Enseignants et personnel actifs dans le secteur de l’enseignement scolaire et intéressés par le développement d’idées pour des projets KA2 visant à faire progresser l’éducation politique européenne au sein des établissements d’enseignement. Les organisations novices ainsi que les bénéficiaires expérimentés sont les bienvenus.

Dépôt de candidature

Date limite : 1er juillet 2024

Les personnes intéressées sont priées de soumettre leur demande de participation par courriel à info@anefore.lu en renvoyant le formulaire de candidature dûment complété et signé.


Date:

Du 27 novembre 2024

Au 29 novembre 2024

Lieu:

Vienne

Séminaire thématique « Utilisation créative des applications d’apprentissage dans l’enseignement scolaire » au Luxembourg

Notre séminaire thématique « Creative use of learning applications in school education » qui a eu lieu en octobre 2022 et qui a été organisé dans le cadre des activités de formation et de coopération, a réuni des enseignants de toute l’Europe (Belgique, Autriche, Allemagne, Finlande, Hongrie, Lituanie, Lettonie, Pologne, Slovaquie, Croatie, Luxembourg et Suède) au Luxembourg.

L’expérience pratique étant indispensable dans le cadre d’un séminaire qui a promu un apprentissage créatif dans l’enseignement scolaire, les enseignants des 12 pays ont gagné de nouvelles inspirations grâce aux ateliers proposés. Les ateliers exposaient différentes applications d’apprentissage pouvant soutenir l’enseignement des matières scientifiques, ainsi que des langues. Parmi les applications présentées figuraient :

Pendant trois journées, les participants ont également pu s’échanger et développer des idées innovantes suivant les présentations d’experts et avaient l’opportunité de se mettre en réseau et de créer un système de soutien mutuel pour les stratégies numériques.

Guide for experts on quality assessment – Erasmus+

Description du document Langue
Guide for experts on quality assessment – Erasmus+

KA220-SCH – Partenariats de coopération dans l’enseignement scolaire

Description du document Langue
KA220-SCH – Partenariats de coopération dans l’enseignement scolaire