Enseignement supérieur

Le programme Erasmus+ vise à moderniser les systèmes de l’enseignement supérieur en Europe et à contribuer à la réalisation d’un espace européen de l’éducation. Il vise également à consolider le lien entre l’enseignement et la recherche et à soutenir l’employabilité, l’inclusion sociale, l’engagement civique et démocratique, l’innovation ainsi que le développement durable.

Le programme Erasmus+ pour l’enseignement supérieur s’attache prioritairement à la réalisation des objectifs suivants :

  • internationaliser l’enseignement supérieur européen
    • faire le lien entre l’enseignement supérieur, la recherche et les entreprises pour améliorer la qualité et la pertinence de l’enseignement supérieur et favoriser l’excellence et le développement régional
    • augmenter les niveaux de qualification pour former les diplômés et les chercheurs dont l’Europe a besoin. Pour les étudiants, l’acquisition de compétences linguistiques, interculturelles et professionnelles favorise le développement personnel et facilite l’insertion sur le marché du travail. Pour les membres du personnel des établissements de l’enseignement supérieur, l’acquisition et le partage de connaissances et de savoir-faire contribuent à l’amélioration de la qualité de l’enseignement, à l’innovation, ainsi qu’au développement professionnel
    • renforcer le développement des curricula transnationaux et transdisciplinaires
    • soutenir le développement de solutions innovatives pour l’enseignement et l’apprentissage
    • relever des défis sociétaux en soutenant l’apprentissage par la recherche et la coopération virtuelle
    • relever la qualité grâce à la mobilité et à la coopération transnationale.

Le programme favorise ainsi :

  • les projets de mobilité entre établissements de l’enseignement supérieur (EES) des pays du programme ainsi qu’entre EES des pays du programme et ceux des pays partenaires pour les étudiants, les récents diplômés, les doctorants, les enseignants et le personnel administratif des EES (Action clé 1) ;
  • les projets en faveur de la coopération par le biais des projets de partenariats de coopération d’une durée de 12 à 36 mois et à partir de 3 partenaires de 3 pays différents (Action clé 2)
  • les partenariats pour l’excellence par le biais des académies Erasmus+ des enseignants, les masters conjoints de l’action Erasmus Mundus, les actions préparatoires pour masters conjoints de l’action Erasmus Mundus (Action clé 2)
  • les partenariats en faveur de l’innovation par le biais des alliances pour l’éducation et les entreprises et celles pour la coopération sectorielle en matière de compétences (Action clé 2)
  • les actions de soutien à la réforme des politiques (Action clé 3)
  • les actions Jean Monnet dans l’enseignement supérieur (modules, chaires et centres d’excellence) et dans les autres domaines de l’éducation et de la formation.

La Charte Erasmus+ pour l’enseignement supérieur

Pour participer aux différentes actions du programme, les établissements de l’enseignement supérieur (EES) issus des pays du programme doivent être titulaires de la Charte Erasmus pour l’enseignement supérieur (ECHE).

Cette charte définit le cadre qualitatif des coopérations européennes et internationales des EES, renforce les actions du programme Erasmus+ concernant l’enseignement supérieur et favorise ainsi la modernisation et l’internationalisation de l’enseignement supérieur.

Par l’ECHE, les EES confirment que leur participation au programme Erasmus+ s’inscrit dans le cadre général de leur stratégie de modernisation et d’internationalisation. Conformément aux principes de cette stratégie, ils s’engagent à reconnaître le rôle de la mobilité des étudiants et du personnel et à soutenir des projets de coopération visant à améliorer l’offre de formation proposée aux étudiants.

Chaque année, la Commission européenne publie un appel à propositions.

La liste des ESS titulaires de la Charte est publiée et mise à jour sur le site de la Commission européenne.

La validité de l’ECHE s’étend à toute la période 2021-2027. Les établissements titulaires d’une ECHE doivent également implémenter l’« Initiative carte étudiante européenne ».

Les EES des pays partenaires ne peuvent pas devenir titulaires d’une ECHE, mais ils doivent respecter ses principes . Il convient ainsi de renseigner les informations relatives au soutien linguistique, à la reconnaissance des acquis d’apprentissage et à toutes les formes de soutien nécessaire offert aux participants aux mobilités dans les accords interinstitutionnels.

Rentrée des classes 2021/22 : Eurydice publie les nouveaux calendriers scolaire et académique des pays européens

Voici la fin de l’été, et partout en Europe les cours ont repris dans les écoles, lycées et universités. C’est aussi le moment opportun pour voir comment les autres pays s’organisent à cet égard et particulièrement face aux défis posés par la crise sanitaire qui a affecté les routines habituelles des systèmes éducatifs.

Le réseau Eurydice vient de publier son rapport annuel comparatif sur l’organisation du temps scolaire dans les pays européens et les calendriers des années académiques à travers toute l’Europe.

« The Organisation of School Time in Europe. Primary and General Secondary Education – 2021/22 »

Saviez-vous que dans 10 pays d’Europe, les élèves sont déjà retournés dès le mois d’août sur les bancs de l’école ? Les pays où l’année scolaire commence le plus tôt sont le Danemark et l’Allemagne.

En ce qui concerne le nombre de jours d’école, il varie entre 165 jours en Albanie et à Malte et 200 jours au Danemark et en Italie. Dans la plupart des pays européens, le nombre de jours scolaires se situe entre 170 et 190. Le Luxembourg se trouve également dans ce groupe, avec 179 jours scolaires pour l’année scolaire 2021/22.

Quand commencent et quand se terminent les vacances solaires dans les autres pays, et quels sont leurs jours fériés ? Dans quels pays y a-t-il des différences régionales ? Dans quels pays les élèves ont-ils le plus grand nombre de semaines de vacances ?
À ces questions et à bien d’autres, la publication Eurydice fournit des réponses.

Le rapport est basé sur des données nationales. Il offre des tableaux synoptiques sur la durée de l’année scolaire, les dates de début et de fin, le moment et la durée des vacances scolaires ainsi que le nombre de jours de classe. Il couvre à la fois l’enseignement fondamental et secondaire et les points clés sont illustrés par des chiffres qui permettent la comparaison. Les informations sont disponibles pour les 37 pays qui participent au programme Erasmus+ de l’Union européenne.

« The Organisation of the Academic Year in Europe 2021/22 »
La crise sanitaire a eu un impact particulier sur les systèmes de l’enseignement supérieur. Le calendrier académique présente des données nationales sur la structure de l’année académique. La publication contient des informations sur le début de l’année académique, la longueur de l’année d’études, les congés et périodes d’examen dans 37 pays. Il distingue également entre programmes d’études universitaires et non universitaires.


Activité transnationale de coopération « Communication Academy »

Dans le cadre des activités transnationales de coopération, l’agence nationale Erasmus+ roumaine organise un séminaire en ligne au sujet de la communication et de la dissémination des résultats de projets Erasmus+. Le séminaire « Communication Academy » a pour objectif de sensibiliser les participants à l’importance des activités de communication des projets européens et de leur permettre de renforcer leurs compétences pour mettre en œuvre des activités de communication efficaces permettant de mieux atteindre les groupes cibles pertinents pour assurer une visibilité et une diffusion appropriées des résultats de leur(s) projet(s).

Cette activité se tiendra en ligne du 26 au 28 octobre 2021.

Au cours du séminaire, les participants pourront :

  • établir des liens avec les groupes cibles ;
  • créer des messages faciles à comprendre par les groupes cibles ;
  • mesurer les résultats des activités de communication ;
  • évaluer le processus de communication ;
  • apprendre les spécificités liées aux évènements Erasmus+ et aux médias sociaux axés sur la communication et la diffusion.

L’évènement s’adresse aux bénéficiaires de projets Erasmus+ en cours ou récemment clôturés de tous les secteurs de l’éducation et de la formation ainsi que du secteur de la jeunesse. La langue véhiculaire sera l’anglais.

Les personnes intéressées sont priées de soumettre leur demande de participation par courriel à info@anefore.lu dans les meilleurs délais, et au plus tard pour le 15 septembre 2021, en renvoyant le formulaire de candidature complété et signé.


Date:

Du 26 octobre 2021

Au 28 octobre 2021

Lieu:

En ligne

Annex I – General conditions for multi beneficiary KA1 agreements

Description du document Langue
Annex I – General conditions for multi beneficiary KA1 agreements

KA220-HED – Partenariats de coopération dans l’enseignement supérieur

Description du document Langue
KA220-HED – Partenariats de coopération dans l’enseignement supérieur