Mobilité des individus

Les projets de mobilité destinés aux jeunes et aux professionnels du secteur de la jeunesse concernent trois types de mobilité :

  • les échanges de jeunes entre différents pays
  • les formations et la mise en réseau des animateurs de jeunes

Échange de Jeunes

Objectif

Lors des échanges de jeunes moins deux groupes de jeunes d’au moins 2  pays différents se rencontrent pour découvrir le mode de vie d’autres jeunes et pour s’échanger sur un thème particulier qui les préoccupe.

L’accent est mis sur l’apprentissage par les pairs. Il s’agit de renforcer des valeurs telles que la solidarité, la démocratie et l’amitié.
Des exemples de thématiques qui peuvent être abordées : la diversité culturelle, l’environnement, l’information des jeunes, la santé, la solidarité, le sport, la sexualité, ….

Durée

Un échange peut durer entre 5 et 21 jours, sans compter les jours de voyage.
La durée du projet entier se situe entre 3 et 24 mois.

Participants

Les groupes sont composés de 16 à 60 jeunes âgés de 13 à 30 ans.
Chaque groupe national de minimum 4 jeunes doit se faire accompagner par des encadrants qui ne sont pas comptés parmi les participants. L’accompagnement par des encadrants se fait en nombre suffisant et raisonnable.


Mobilité des animateurs de jeunesse

Le secteur de la jeunesse propose également des projets de mobilités destinés à tous les acteurs du secteur jeunesse, donc aux personnes qui encadrent des jeunes, que ce soit au niveau professionnel ou en tant que bénévole.

Objectif

Le secteur de la jeunesse propose également des projets de mobilité destinés aux personnes qui encadrent des jeunes, que ce soit au niveau professionnel ou en tant que bénévole.

Ces activités soutiennent le développement professionnel des animateurs de jeunes en proposant à ceux-ci de participer à des séminaires transnationaux ou internationaux, des formations, des évènements de mise en contact et des visites d’étude ; ou d’effectuer une période d’observation en situation de travail à l’étranger dans une organisation active dans le domaine de la jeunesse.

Pourront être subventionnés, des projets bi-, tri- et multilatéraux de groupes d’au moins deux pays dont un doit obligatoirement être un pays participant au programme Erasmus+. L’activité doit avoir lieu dans le pays d’une des organisations participantes.

Durée

La durée des mobilités est de 2 jours à 2 mois (temps de voyage exclus). Les deux jours doivent être consécutifs.
Le projet entier peut avoir une durée de 3 à 24 mois.

Participants

Le nombre maximal de participants est de 50 personnes (formateurs et modérateurs inclus). Il n’y a pas de limite d’âge. Les participants doivent être ressortissants des pays partenaires du projet. L’activité doit se dérouler dans le pays d’une des organisations participantes.


Bénéficiaires de l’Action clé 1

Sont éligibles comme organisations participantes :

  • une organisation, ONG ou association sans but lucratif;
  • une ONG européenne intervenant dans le domaine de la jeunesse;
  • une entreprise sociale;
  • un organisme public au niveau local (y compris les écoles mais uniquement pour des activités extrascolaires);
  • un organisme public au niveau régional ou national;
  • une association de régions;
  • un groupement européen de coopération territoriale;
  • une organisation à but lucratif active dans le domaine de la responsabilité sociale des entreprises.
Candidature

Le dépôt de candidature se fait auprès de l’agence nationale du porteur de projet:

  • au plus tard le 11 février 2020 à 12h00 (heure de Bruxelles) pour les projets débutant entre le 1er mai et le 30 septembre de la même année;
  • au plus tard le 7 mai 2020 à 12 heures (midi, heure de Bruxelles) pour les projets débutant entre le 1er août et le 31 décembre de la même année;
  • au plus tard le 1er octobre 2020 à 12 heures (midi, heure de Bruxelles) pour les projets débutant entre le 1er janvier et le 31 mai de l’année suivante.

Au stade de la candidature, les établissements d’envoi devront fournir le nombre estimé, les types et les pays de destination des activités de mobilité prévues. Dès lors que l’agence nationale a sélectionné le projet de mobilité et confirmé le budget demandé, les établissements d’envoi bénéficiaires peuvent commencer à sélectionner les participants et organiser les détails des activités.


Activités de coopération transnationales

Il est également possible de participer à des activités offertes dans le cadre du réseau européen des agences nationales.

Les offres sont publiées tout au long de l’année dans le calendrier européen de SALTO: Support & Advanced Learning & Training Opportunities.
Les modalités de participation sont spécifiées de façon détaillée pour chaque offre de formation. Les personnes intéressées peuvent postuler pour une participation via l’outil « online » sur le site web de SALTO.

En principe, les coûts sont pris en charge par l’Agence nationale et les organisateurs (à vérifier avec l’agence Anefore au cas par cas), tandis qu’une participation propre s’élevant à 50 € est demandée pour une activité ayant lieu à l’étranger.

Accords politiques sur les nouveaux programmes Erasmus+ et Corps européen de solidarité

Erasmus+ 2021-2027 : accord politique intervenu entre le Parlement européen et les États membres de l’UE

Le 11 décembre, la Commission s’est félicitée de l’accord politique intervenu entre le Parlement européen et les États membres de l’UE sur le nouveau programme Erasmus+ 2021-2027. Les négociations en trilogue étant terminées, on attend à présent l’approbation définitive des textes juridiques par le Parlement européen et le Conseil.

Doté d’un budget spécifique de plus de 26 milliards d’euros, le nouveau programme sera non seulement plus inclusif et innovant, mais aussi plus numérique et plus écologique. Le programme sera un élément essentiel de la réalisation d’un espace européen de l’éducation, d’ici 2025. Il mobilisera les secteurs de l’éducation, de la formation, de la jeunesse et du sport dans la perspective d’une reprise rapide des activités et d’une croissance future. Les apprenants européens pourront profiter de nombreuses nouvelles opportunités. Grâce à sa meilleure accessibilité et à des formes de mobilité plus flexibles, le nouveau programme offrira de nouvelles ouvertures à un éventail plus large d’apprenants, notamment à ceux qui ont moins d’opportunités et aux élèves, qui sont désormais inclus dans l’action de mobilité. Il offrira de nouvelles opportunités de coopération en promouvant l’innovation dans la conception des programmes d’études ainsi que dans l’apprentissage et les pratiques d’enseignement, et favorisera à la fois les compétences vertes et numériques. Il soutiendra également de nouvelles initiatives phares, telles que les Universités européennes, les Académies Erasmus de l’enseignement, les Centres d’excellence professionnelle et DiscoverEU.

Corps européen de solidarité 2021-2027 : le Conseil et le Parlement européen concluent un accord provisoire

La présidence allemande du Conseil et les négociateurs du Parlement européen sont parvenus à un accord provisoire sur le programme du Corps européen de solidarité (CES) pour 2021-2027. Doté d’un budget de plus d’un milliard d’euros, le programme permettra à quelque 350’000 jeunes de l’UE et des pays partenaires de s’engager dans des actions de volontariat dans 2 domaines :

  • Activités de solidarité visant à relever les défis sociétaux, comme l’aide aux enfants et aux personnes âgées ou l’assistance dans les centres pour demandeurs d’asile, entre autres
  • Actions de solidarité liées à l’aide humanitaire.

L’accord provisoire est actuellement en voie de soumission aux ambassadeurs des États membres de l’UE en vue de son approbation. L’adoption du règlement relatif au Corps européen de solidarité pour les années 2021-2027 interviendra à un stade ultérieur.

En ce qui concerne la future procédure de participation au Corps européen de solidarité, il est à souligner que le programme sera accessible aux entités publiques ou privées et aux organisations internationales, à condition qu’elles aient obtenu un label de qualité du CES.

Toutes les activités du programme sont ouvertes aux participants issus des États membres de l’UE. Les pays tiers (membres de l’Association européenne de libre-échange, qui sont membres de l’Espace économique européen, pays en voie d’adhésion, candidats et candidats potentiels, pays couverts par la politique européenne de voisinage et autres pays tiers, conformément aux conditions fixées dans un accord spécifique) peuvent également participer au programme, à quelques exceptions près, concernant en particulier le volontariat dans les actions d’aide humanitaire.

L’accord provisoire prévoit que le programme sera ouvert aux personnes âgées de 18 à 30 ans pour les activités de solidarité et de 18 à 35 ans dans le domaine de l’aide humanitaire. Toutes doivent s’être inscrites préalablement sur le portail du CES.

The Sustainability Academy – 5Rs in Youth work

Les habitudes et comportements nocifs des humains mettent non seulement en danger l’environnement, mais en outre ils auront des conséquences sur la vie des futures générations.
Avec leur mouvement « Fridays for future », les jeunes de nombreux pays ont exprimé leurs inquiétudes par rapport à la pollution des mers et au changement climatique. À travers cette action, ils ont plaidé pour un changement au niveau politique et pour une responsabilisation au niveau individuel.
Dans ce contexte, il est clair que le travail de jeunesse lui non plus ne peut pas continuer comme avant. Une formation en ligne de 4 semaines est offerte aux animateurs de jeunes : la « Sustainability Academy », qui met l’accent sur le travail de jeunesse durable.
Cette formation utilisera la méthode du « Design Thinking » : nous nous concentrerons sur les principes du développement durable, l’entrepreneuriat social et l’économie circulaire pour apprendre à appliquer ces concepts au travail de jeunesse.
La formation se déroulera intégralement en ligne. Elle comprend 2 séances de cours fixes par semaine et inclut plusieurs groupes de travail et d’apprentissage individuel. La session de cours s’étendra du 14 septembre au 9 octobre 2020.

Public cible

Cette formation s’adresse aux responsables, éducateurs et travailleurs de jeunes dans le cadre de maisons de jeunes, qui sont intéressés à développer davantage cette thématique avec leurs jeunes et à y adapter leurs pratiques.

Objectifs

Les objectifs de la formation sont les suivants :

  • Comprendre les défis environnementaux et sociaux actuels et la façon dont les jeunes peuvent les aborder via les 5R : réutiliser, réduire, recycler, repenser, refuser
  • Repenser la façon d’agir actuelle : préparer les jeunes à créer en commun un monde plus circulaire et durable
  • Identifier les outils déjà existants utilisés dans le travail de jeunesse et le travail communautaire au Luxembourg et en Europe (à travers des visites virtuelles de projets innovateurs)
  • Élaborer ensemble des solutions potentielles qui pourraient être multipliées aux niveaux local et européen
  • Apprendre le processus du « Design Thinking » pour l’appliquer à résoudre un défi concret
  • Échanger entre professionnels luxembourgeois et européens afin de trouver des solutions aux défis qui se posent aux maisons de jeunes et pour mieux répondre aux besoins des jeunes
  • Faire l’inventaire des différents modèles de maisons de jeunes existant au Luxembourg et en Europe
  • Élaborer des approches et des concepts alternatifs réalisables dans des maisons de jeunes au niveau local.

Inscription

La participation est gratuite, mais l’inscription en ligne est obligatoire. La participation à l’intégralité du programme est requise.

La formation se déroulera en anglais.

La date limite de candidature est le 20 juillet 2020.

Date:

Du 14 septembre 2020

Au 09 octobre 2020

Lieu:

Luxembourg

Appel 2020 de l’accréditation Erasmus – Jeunesse

Description du document Langue
Appel 2020 de l’accréditation Erasmus – Jeunesse

Formulaire de candidature – Projets de dialogue jeunesse KA347

Description du document Langue
Formulaire de candidature – Projets de dialogue jeunesse KA347